Membre du groupe Acadie Média|Mercredi 26 novembre 2014
Vous êtes ici: Accueil » Historique

Historique

La mise sur pied du quotidien l’Acadie nouvelle fut le résultat d’un travail collectif qui marquera à jamais l’histoire de la presse écrite au Nouveau-Brunswick.

En 1983, naquit le début d’un bel exemple de détermination et de fierté entre les Acadiens et Acadiennes de plusieurs municipalités de la province.

Formé à ses débuts de trois administrateurs, le projet du quotidien l’Acadie Nouvelle prenait forme. Les 350 000 $ nécessaires au financement du journal ont été amassés après une vaste campagne de sensibilisation auprès des gens d’affaires pour trouver les premiers actionnaires des « Éditions de l’Acadie Nouvelle (1984) ltée »

Le 6 juin 1984, les premières copies de l’Acadie Nouvelle furent distribuées dans les foyers de la Péninsule acadienne, la circulation se chiffrait à 5 701 exemplaires.

À sa troisième année d’existence, l’Acadie Nouvelle a finalement trouvé sa niche auprès des lecteurs et lectrices du Nord-Est. Le tirage est passé de 5000 à 12 000 copies, accompagnées d’une augmentation du marché publicitaire, d’un plus grand nombre de journalistes dans la salle de nouvelles, bref… tous les ingrédients étaient en place pour affirmer que le quotidien l’Acadie Nouvelle avait bel et bien pris son envol.

Le 5 septembre 1989, autre jour historique, l’Acadie Nouvelle pousse ses limites territoriales et devient un quotidien officiellement provincial, le seul francophone au Nouveau-Brunswick. Son tirage atteint et se stabilise alors à 14 496 copies quotidiennement. Le journal déménage alors au Complexe Acadie Presse qui est le nouvel imprimeur du journal et propriétaire de l’édifice.

En 1992, pour mieux desservir la population du sud de la province, l’Acadie Nouvelle a décidé d’ouvrir une succursale à Dieppe en embauchant 14 employés affectés à la rédaction, la publicité et la distribution du journal.

En 2002, les Éditions de l’Acadie Nouvelle (1984) ltée a fait l’acquisition de son imprimeur Acadie Presse qui a imprimé pendant plus de 23 ans (1989-2012) une vaste gamme de produits tels : journaux, dépliants, brochures, affiches, etc. L’entreprise possèdait deux types de presses; presse à rouleau (Web) et presse à feuille. À son haut niveau de production, l’imprimerie comptait 20 employés permanents et 18 employés à temps partiel, à l’usine de Caraquet. Les activités de production ont cessé en novembre 2012, alors que les services de courtage cessent 14 mois plus tard.

En août 2003, l’Acadie Nouvelle lance son édition du Week-end. La réponse fut instantanée et positive. Il faut noter aussi que l’Acadie Nouvelle bénéficie d’un taux d’abonnés de 84 %.

En 2008, les Éditions de l’Acadie Nouvelle (1984) ltée fait l’acquisition de 50% des parts de CapAcadie.com, entreprise en co-propriétée avec le Groupe Bristol. À ce jour, CapAcadie.com est le site Web le plus fréquenté par les francophones de l’Atlantique avec une part de marché de 61% dans ce groupe linguistique.

En 2009, l’Acadie Nouvelle offre le journal en version numérique au format PDF disponible à partir de la nouvelle plateforme de CapAcadie.com.

Enfin en 2011, les entreprises associées aux Éditions de l’Acadie Nouvelle (1984) ltée, bien qu’elles conservent leur statut légal distinct, sont regroupées sous un nouveau nom, Acadie Média. Il s’agit d’une corporation dûment constituée, mais pour le moment, il n’y a que le nom qui est commercialisé.

En 2012, les Éditions de l’Acadie Nouvelle (1984) ltée devient l’unique propriétaire de l’entreprise CapAcadie inc. et du site web CapAcadie.com, suite au rachat des parts du Groupe Bristol qui a fait faillite en juillet 2010. Le site qui demeure le plus populaire auprès des francophones en Atlantique change de nom en 2013 et devient acadienouvelle.com.

L’année 2012 est aussi marquée par de grands changements au sein d’Acadie Média. L’entreprise accorde en sous-traitance l’impression et la distribution du journal l’Acadie Nouvelle à Brunswick News, situé à Moncton. Cette décision qui permet d’assurer la pérennité à long terme de l’entreprise, entraîne un changement de vocation chez Acadie Presse qui a mis un terme à sa production pour offrir dorénavant un service-conseil et de courtage en imprimerie.

L’entreprise multimédia francophone est la plus importante du genre en Atlantique. Elle compte des succursales à Moncton et Caraquet pour mieux répondre aux besoins de sa clientèle.

Actuellement, le journal avec un tirage de près de 20 000 copies papier et numérique par jour rejoint 50 000 lecteurs (sondage Segma Recherche, avril 2013) et a une portée hebdomadaire de 81 000 lecteurs. Le site Web du journal, acadienouvelle.com rejoint plus 100 000 internautes par mois.