Une mauvaise stratégie politique

Alcide F. LeBlanc
Moncton

Il me paraît tout à fait insensé, étrange et inacceptable qu’un parti politique exploite une lettre anonyme pour discréditer publiquement un adversaire comme ce fut le cas récemment dans la politique du Nouveau-Brunswick.

Il me semble que le contenu d’une telle lettre aurait pu être remis discrètement aux policiers sans que l’opposition officielle fasse une sortie publique. Notre corps policier a la compétence nécessaire pour mener à bien des enquêtes sur un sujet aussi délicat.

Pour ma part, un tel geste démontre un bas niveau de jugement social et est sans doute contraire au principe démocratique. Après tout, chaque individu n’est-il pas considéré comme innocent jusqu’au moment où la cour en décide autrement?