Stephen Harper et la peine capitale

Sylvio Le Blanc
Montréal (Québec)

Les conservateurs de Stephen Harper ne semblent pas s’émouvoir le moins du monde de l’exécution prochaine de Ron Smith, le seul Canadien condamné à la peine de mort aux États-Unis. Qu’attendent-ils pour intercéder auprès du gouverneur du Montana, Brian Schweitzer, le seul à pouvoir commuer la peine?

Si les tories n’interviennent pas, c’est qu’en réalité ils approuvent en secret la peine capitale. Voilà le fin mot de l’histoire. Si les Canadiens n’y prennent garde, ils pourraient revenir cinquante ans en arrière (Arthur Lucas et Robert Turpin ont été les derniers individus exécutés au Canada, le 10 décembre 1962).