Réellement de retour?

La semaine dernière, à Washington, le moins que l’on puisse dire, c’est que le premier ministre Justin Trudeau n’a pas trop fait l’apologie devant son homologue américain de la politique canadienne en matière de réfugiés syriens. On pouvait se demander si vraiment l’affirmation «Canada is back» tenait toujours.

Dans le prochain budget, M. Trudeau a l’occasion de se reprendre: augmentera-t-il enfin le budget de l’aide étrangère, en chute libre depuis des années? Après tout, c’est plus à ses investissements qu’à sa rhétorique qu’on jugera si réellement le Canada est de retour sur la scène internationale…

Jean-François Tardif, Gatineau