Couverture lacunaire

Le 19 février, on a pu assister à la journée du patrimoine à Tracadie où on soulignait l’Académie Sainte-Famille, monument centenaire d’éducation et de culture dans notre province. Il y eut une présentation sur l’histoire de la lèpre à Tracadie, sa place dans l’histoire de notre pays et le travail nécessaire pour ériger un monument près de l’île Sheldrake commémorant celles et ceux, décédés de la lèpre (la plupart venant de la Péninsule acadienne) sur cette île de la Miramichi. Le maire de Tracadie, Denis Losier, notre représentant à Fredericton, le ministre Serge Rousselle et notre représentant à Ottawa, Serge Cormier assistaient à cette présentation. Le lendemain, à l’hôtel de ville de Tracadie, ce même trio annonçait pour près de 7 millions $ en investissement dans les infrastructures pour la municipalité.

Pourquoi mentionner toutes ces bonnes nouvelles? En écoutant le Téléjournal Acadie hier soir, je me suis rendu compte que la troisième nouvelle à faire les manchettes était cette dispute entre un employé et la municipalité de Tracadie. Ne voulant pas m’ingérer dans cette dispute, je me dois par contre réagir au fait que le Téléjournal et l’Acadie Nouvelle, cette semaine, ne voient pas l’importance de souligner les gens qui travaillent fort pour notre communauté et les bonnes nouvelles qui accompagnent leurs actions. On saute toutefois sur l’occasion de promouvoir des mésententes qui n’ont pour but que d’être une source d’alimentation pour les discussions de café. Désolant! Nous sommes vraiment les seuls responsables de notre destinée.

Philippe Ferguson,
Tracadie-Sheila