Une question d’équité

Le Comité des 12 a habituellement fort à redire par rapport à la façon dont le gouvernement traite les assistés sociaux. Ce n’est pas le cas, cependant, en ce qui a trait à l’aide d’urgence en nourriture qu’il a accordée à ceux qui avaient été victimes de la récente crise du verglas.

En effet, le gouvernement s’est montré sensible à leurs besoins en leur versant une aide correspondant à 30% de leur taux de base, des montants se situant aux environs de 200$ dans bien des cas.

C’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons accueilli cette politique que nous qualifions de généreuse, raisonnable et équitable.

La seule ombre au tableau a été le manque d’uniformité sur le plan provincial. La région de Miramichi a tardé à verser des montants équivalents à ceux de la Péninsule acadienne. Cette anomalie a toutefois été corrigée par la suite et tous les assistés ont été traités éventuellement sur un pied d’égalité.

Nous souhaitons qu’il en soit ainsi à l’avenir et que les politiques à l’égard des assistés sociaux soient adaptées à leurs besoins. Et puis, rappelons que pour une question d’équité, le traitement doit être le même pour tous lorsque les conditions sont semblables.

Claude Snow,
Comité des 12