Une histoire canadienne tronquée

Pour célébrer notre 150e anniversaire, il y a lieu de nous rappeler qui nous sommes et d’où nous venons afin de nous inventer un monde humainement meilleur. C’est dans cette optique qu’une série télévisée de plusieurs épisodes à la CBC (The Story of Us), calquée sur un format américain, tombe à pic, histoire de nous rendre davantage fiers de nos grands Canadiens.

Loin de fouetter cette fibre patriotique qu’on attend de tous les Canadiens à cette occasion, cette série semble avoir choisi délibérément d’ignorer la contribution de certaines communautés, dont celle de l’Acadie, à la construction de ce beau et vaste pays. Le Canada est souvent censé mieux faire que son géant voisin et, sur ce plan, le format présenté à la CBC passe pour une version améliorée de celui des États-Unis, puisqu’on y a abondamment fait cas des Premières Nations.

Cependant, la question épineuse liée au contenu de l’histoire reste pratiquement entière. Faut-il choisir d’exposer seulement le récit de l’histoire qui conforte? L’existence de certaines communautés devrait-elle être passée sous silence à cause de leur situation minoritaire? L’histoire devrait-elle être au service d’une quelconque idéologie? Ce sont là, autant de questions que nos experts sont de cette belle science humaine devraient constamment se poser afin que chacun de nos enfants soit conscient que le Canada n’est pas seulement fondé par des Européens en quête d’espace vital, mais aussi par plusieurs autres communautés d’origines diverses, dont les Noirs.

Ce qu’il nous faut, c’est peut-être l’histoire de l’humanité, et non celle d’un pays, souvent créé artificiellement pour une raison de pouvoir inavouée.

Jean Codjo,
Moncton