Nationaux de patinage artistique: aucun Néo-Brunswickois en lice

MONCTON – Aucun patineur ne représentera le Nouveau-Brunswick lors des Championnats canadiens de patinage artistique qui seront présentés cette semaine à Moncton. Doit-on s’inquiéter de cette réalité? La présidente de Patinage Nouveau-Brunswick, Linda LeBlanc, a répondu à nos questions sur le sujet.

Avec un bassin d’environ 3000 patineurs, le Nouveau-Brunswick compte sur un nombre très limité d’athlètes d’élite.

Mais il y a également d’autres raisons qui expliquent la légère baisse au niveau des inscriptions et l’absence de représentants sur la scène nationale», explique Mme LeBlanc.

«Comme dans tous les autres sports, la situation économique rend les choses difficiles. Ce n’est pas tout le monde qui peut se rendre aux différentes compétitions avec leurs enfants», souligne-t-elle.

«Il faut aussi comprendre que la compétition au niveau national est très forte. On retrouve seulement la crème de la crème aux championnats canadiens», souligne-t-elle.

Kassie Costello, de Fredericton, représentait un bel espoir pour le Nouveau-Brunswick, mais elle n’a pu obtenir sa qualification.

«Les athlètes n’ont que trois ou quatre minutes sur la glace. Si tu ne réussis pas tout ce que tu peux faire, ça change le résultat.
Les athlètes comme Kassie avaient également une pression supplémentaire sur les épaules parce qu’ils savaient que les championnats canadiens avaient lieu à Moncton», indique la présidente de Patinage NB.

«Plusieurs autres ont bien patiné (lors des épreuves de qualification), mais la compétition était tout simplement trop forte pour eux», ajoute-t-elle.

Dans une province aussi peu populeuse, les exemples de Hugh Yik et de Shawn Sawyer se veulent donc des exceptions.

«Les jeunes ont tellement de choix d’activités aujourd’hui que ce n’est pas toujours facile de les attirer vers le patinage artistique. Nous avons un bassin d’athlètes plus limité que dans le passé, et certainement plus limité que d’autres provinces», précise Mme LeBlanc.

Mais la présence des meilleurs athlètes au pays risque d’avoir un effet d’entraînement sur la jeunesse néo-brunswickoise.
La présidente de Patinage NB prévoit même une hausse de l’ordre de 10 % au niveau des inscriptions l’an prochain.

Son organisme est également en voie de renouveler ses programmes afin de permettre à la relève de s’épanouir.

«Je ne suis pas du tout inquiète pour l’avenir», indique Linda LeBlanc.

«Les parents voient déjà des changements et nous allons nous assurer de maximiser le développement à long terme des étoiles de demain. Nos programmes changent et je suis très optimiste quant aux résultats».

Quelques athlètes du Nouveau-Brunswick, dont Sarah Thiffault, Isabelle LeBlanc et Chloé Richard, trois patineuses du club Lames d’Or de Dieppe, sauteront sur la glace jeudi à l’occasion d’une démonstration présentée par Patinage Canada.

«Nous voulons montrer aux gens que les clubs font quand même de très belles choses, même si nos patineurs ne se rendent pas nécessairement aux championnats canadiens», précise la présidente de Patinage NB.