Ouellet et Marion envoient les X-Men en vacances

MONCTON – Les Aigles Bleus de l’Université de Moncton poursuivent leur chemin. Les X-Men de St. Francis Xavier, eux, sont en vacances.

Un but de Dean Ouellet en première période et une performance exceptionnelle du gardien Pierre-Alexandre Marion ont permis au Bleu et Or de signer une victoire de 1 à 0, devant une salle comble de 1539 spectateurs, lundi soir, à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Le triomphe permet à l’U de M de remporter les honneurs de cette série quart de finale 2 de 3, 2-1.

La bande à Serge Bourgeois remportait du même coup une première série en trois ans.

Michael Kirkpatrick a donné une première chance au Bleu et Or de briser la glace avec une pénalité en tout début de match.

Le capitaine Dean Ouellet n’en demandait pas plus pour pousser un retour de Charles Bergeron derrière Joseph Perricone.

Éric Faille s’est échappé quelques minutes plus tard, mais cette fois, l’homme masqué des X-Men avait une réponse pour lui.

Les visiteurs ont dominé 13-10 au chapitre des tirs au but lors de ce premier engagement, mais l’U de M conservait sa priorité de 1 à 0.

L’équipe de Serge Bourgeois a continué d’insister en deuxième période, mais Perricone semblait impénétrable.

Après 40 minutes de jeu, les Aigles Bleus s’accrochaient à cette priorité d’un seul but.

En troisième, ce sont les X-Men qui ont insisté de longs moments dans la zone du Bleu et Or, mais cette fois, c’est Pierre-Alexandre Marion qui s’est distingué.

Un tir dévié par Scott Brannon a failli avoir raison de lui, mais le portier de l’U de M a bien réagi au dernier moment.

De l’autre côté, une garnotte d’Éric Faille a heurté de plein fouet la tige horizontale.

Le gardien du Bleu et Or a par la suite volé un but certain à Scott Brannon, qui regardait au ciel.

Un duel de gardiens royal!

Les visiteurs ont finalement marqué, mais l’officiel a refusé le but parce qu’un joueur en bleu se trouvait dans le demi-cercle du gardien.

Les X-Men n’ont jamais cessé d’attaquer, mais la muraille Marion a tenu bon.

«MARION A ÉTÉ EXCEPTIONNEL» – DEAN OUELLET
MONCTON – L’atmosphère était bien sûr à la fête près du vestiaire des Aigles Bleus. Pour eux, l’aventure continue.

«C’est dur sur les nerfs du coach», lance Serge Bourgeois dans un large sourire.

«Ce fut un vrai duel de gardiens. Donnez crédit à St. Francis Xavier, ils avaient un bon plan de match et ils ont bien joué», ajoute le pilote du Bleu et Or.

«Marion a été exceptionnel et ses défenseurs ont fait tout un travail devant lui pour s’occuper des retours», poursuit-il.

L’homme masqué de l’U de M s’est dit heureux de pouvoir offrir à son équipe une première série victorieuse en trois ans.

«Cette victoire représente énormément pour moi. On n’avait pas gagné une série depuis un bout de temps», explique le joueur du match avec 36 arrêts.

«J’étais un peu nerveux avant la partie parce que je ne voulais pas que ça soit la dernière. Mais ma routine m’a rendu confortable. Le stress est parti quand j’ai sauté sur la glace», souligne le gardien québécois.

Le capitaine Dean Ouellet affichait aussi son sourire du dimanche.

«Ce fut un gros effort d’équipe et Marion a été exceptionnel. On savait tout ce qu’on avait à faire», indique le patineur d’Edmundston.

«Perricone est aussi un bon gardien et nous avons eu de la difficulté à marquer des buts contre lui. Mais un a été suffisant», ajoute le capitaine.

Le but qui faisait aussi jaser chez les X-Men, c’est celui qui leur a été refusé avec moins de trois minutes à faire en troisième.

«Je n’ai jamais rien vu de tel comme entraîneur», affirme l’entraîneur Brad Peddle.

«On s’est carrément fait voler. C’est triste de voir une décision comme ça dans un match aussi important. Nous sommes tous découragés», soutient l’homme de banc de St. Francis Xavier.

«Mais j’ai dit à mes joueurs de garder la tête haute. C’est un bon groupe de gars et la chimie dans le vestiaire est exceptionnelle. Ils méritaient un meilleur sort.»

Serge Bourgeois avait aussi son avis sur le sujet.

«Ça fait partie du jeu. On nous a refusé un but samedi à Antigonish alors qu’on menait 2 à 1 pour des raisons que j’ignore toujours. Je ne vais certainement pas les prendre en pitié. Il y avait un joueur dans le demi-cercle du gardien, c’est tout.»

Le Bleu et Or aura droit à quelques journées de repos avant d’entreprendre leur série demi-finale 3 de 5 contre les Huskies de Saint Mary’s.

La série devrait débuter vendredi soir à Halifax.