«Nous sommes prêts» – Ian Mathieu-Girard

MEMRAMCOOK – Encore une fois négligés, les patineurs de Memramcook pourront-ils causer la surprise en finale de la Ligue de hockey senior du Nord-Est? Le premier duel de la finale sera disputé ce soir à compter de 20 h 30 au Complexe sportif S.-A.-Dionne de Tracadie-Sheila, domicile des Alpines.

Sept victoires, neuf défaites et deux revers en prolongation en saison régulière, voilà la fiche peu reluisante des Acadiens Maisons Lévesque, qui ont terminé dans la cave du classement de la conférence Est en saison régulière.

Les hockeyeurs de Memramcook connaissent toutefois des séries éliminatoires du tonnerre et pourtant, peu d’amateurs sont surpris, car cette formation a ajouté plusieurs éléments-clés après le congé des Fêtes.

Les Acadiens Maisons Lévesque ont blanchi les Pêcheurs de Cap-Pelé en première ronde des séries et ils ont failli jouer le même tour aux puissants JC’S de Bouctouche au deuxième tour, mais cette série s’est finalement conclue dans six rencontres.
Memramcook se trouve maintenant en grande finale de la LHSNE.

«Nous sommes prêts à affronter Tracadie-Sheila», a assuré le rapide attaquant, Ian Mathieu-Girard, un ancien des Aigles Bleus de l’Université de Moncton.

Quatre des 10 meilleurs pointeurs du circuit portent les couleurs de Memramcook, qui semblent avoir les atouts sur le plan offensif pour rivaliser avec les Alpines.

Mathieu Bétournay (7-10-17), Sylvain Rodier (6-9-15), Anders Frees (6-7-13) et Kevin Glode (4-8-12) figurent dans le top 10.

«Depuis le début des séries éliminatoires, nous sommes sur une lancée et nous avons confiance dans notre équipe. La chimie est maintenant bien installée», a assuré Girard, 12e marqueur de la ligue avec 11 points en huit duels.

Défensivement, la brigade de Memramcook tentera de ralentir la puissante attaquante des Alpines.

«Nous avons six bons défenseurs défensifs, qui peuvent aussi contribuer offensivement. Notre priorité sera de contrer leur gros trio (McGraw et les deux Doucet). Il faudra garder un œil ouvert lorsqu’ils seront sur la glace. Contre Bouctouche, nous avons fait du bon travail contre Jason Rinzler et Patrick Lockyer», a raconté Zach Tessier, un Dieppois de 23 ans.

Pendant le calendrier régulier, Memramcook a eu de la difficulté à présenter des alignements complets à chaque rencontre.

Maintenant en finale, les gars devraient être un peu plus dévoués à la cause.

«Il y aura plusieurs décisions de dernière minute. La famille et le travail demeurent la priorité des gars», a fait savoir le directeur général, Guy Alexandre Charest.

Le directeur général de Memramcook, qui a pris les commandes de cette organisation peu avant le début de la campagne, est très satisfait du travail accompli par ses athlètes.

«Ce fut une année très intéressante. Nous avons connu des hauts et des bas, mais nous avons persévéré et nous avons réussi à recruter d’autres bons joueurs», a raconté Charest.
Charest est conscient que Tracadie-Sheila a toute une machine de hockey.

«Ça ne sera pas une série facile, mais notre défensive est prête. Aussitôt que notre défensive a commencé à se solidifier, nous avons commencé à connaître du succès», a dit Charest. – BR