Serge Bourgeois Entraîneur de l’année au Canada

FREDERICTON – Réputé pour son ardeur sur la patinoire lorsqu’il était joueur, Serge Bourgeois n’a pas changé d’un iota depuis qu’il a troqué son équipement pour un costume trois-pièces et un tableau. L’homme de banc des Aigles Bleus de Moncton a reçu mercredi soir le Prix commémoratif Père-George-Kehoe qui honore l’entraîneur de l’année au hockey universitaire au Canada.

Bourgeois devient ainsi le quatrième pilote dans l’histoire du Bleu et Or à recevoir cet honneur après Jean Perron (1982-1983), Len Doucet (2008-2009) et Robert Mongrain (2006-2007).

Originaire de Saint-Paul-de-Kent, Bourgeois en est à sa troisième saison à la barre des Aigles Bleus après trois campagnes comme adjoint à Robert Mongrain. Exclus des séries éliminatoires en 2010-2011, les Aigles Bleus ont su rebondir avec une troisième position dans la conférence Atlantique grâce à un dossier de 18 victoires, neuf revers et une défaite en prolongation. L’équipe a même terminé dans le top 10 du classement canadien dans 16 des 18 scrutins hebdomadaires, atteignant même le troisième échelon en novembre. Un exploit dont Bourgeois n’est certes pas étranger.

Bourgeois en est cette année à sa quatrième participation à la Coupe Université en tant que membre des Aigles Bleus. Il y a participé à une reprise en tant que joueur et deux fois comme entraîneur adjoint.

«Serge a fait tout un travail pour mener son équipe au troisième rang du classement et à la finale de SUA, a dit le directeur de l’activité physique et sportive de l’Université de Moncton, Marc Boudreau. Il a su s’entourer de gens compétents pour guider sa jeune équipe vers le succès. Ses plans de matchs et ses stratégies ont donné une confiance aux joueurs sur et hors la glace. Ses efforts de recrutement ont porté leurs fruits et le résultat s’est fait sentir dans la communauté. Les joueurs ont également connu le succès dans leurs études. Je suis fier de ses réalisations et il est très bien respecté dans la communauté de hockey de la province.»

Milan Dragicevic, de UBC, et Clarke Singer, de Western, étaient les autres finalistes.

Honneur pour Ouellet
Serge Bourgeois n’est pas le seul membre du Bleu et Or qui a été honoré, mercredi soir, puisque le capitaine Dean Ouellet a été choisi au sein de la deuxième équipe d’étoiles. Il était également finaliste pour le prix R.W. Pugh remis au joueur le plus gentilhomme.

Le hockeyeur de Saint-Hilaire, qui vient de compléter sa quatrième campagne avec les Aigles Bleus, a terminé au premier rang des pointeurs de son équipe avec une récolte de 34 points, dont 28 mentions d’aide. En 109 rencontres universitaires, Ouellet totalise 32 buts et 85 passes pour 117 points.

Les autres récipiendaires de prix dévoilés lors du gala des étoiles canadiennes qui se déroulait au Playhouse à Fredericton sont Andrew Clark, des Axemen d’Acadia, au titre de Joueur le plus utile; Marc-André Dorion, des Redmen de McGill, nommé Défenseur de l’année pour une deuxième fois en trois saisons; Réal Cyr, de l’Alberta, choisi Meilleur gardien au pays; l’attaquant Zach Harnden, de Western, qui a été choisi Recrue de l’année; l’attaquant Kyle Ross, de la Saskatchewan, nommé Joueur le plus gentilhomme; et Kyle Bailey, des Varsity Reds de UNB, qui s’est vu remettre le prix Dr Randy Gregg en reconnaissance de ses performances sportives et académiques et de son engagement communautaire.

Outre Clark, Dorion et Cyr, la première équipe d’étoiles est composée du défenseur Chris Owens, d’Acadia, ainsi que des attaquants Keaton Turkiewicz, de Western, et Derek Hulak, de la Saskatchewan.

La deuxième unité comprend le gardien Riley Whitlock, de Queen’s, les arrières Jeremy Schappert, du Manitoba, et Jonathan Harty, de Varsity Reds de UNB, de même que des attaquants Blair Macaulay, du Manitoba, Brandon MacLean, de Carleton, et bien sûr Dean Ouellet, de l’U de M.

L’équipe d’étoiles des recrues est composée du gardien Anthony Peters, de Saint Mary’s, des défenseurs Teigan Zahn, de Calgary, et Mitch Fillman, de Lakehead, ainsi que des attaquants Michael Kirkpatrick, de St. Francis Xavier, Zach Harnden, de Western, et Jordan Hickmott, de l’Alberta.