Les Acadiens pensent déjà à 2012-2013

MEMRAMCOOK – L’avenir s’annonce déjà prometteur pour les champions de la Ligue de hockey senior Nord-Est, mais également pour tout le circuit.

Quelques jours après la conquête du titre, les Acadiens Maisons Levesque de Memramcook ont confirmé que Jonathan Frenette, Pierre-André Bureau et quelques autres joueurs qui ont évolué avec les Aigles Bleus de l’Université de Moncton au cours des deux dernières saisons ont démontré de l’intérêt envers les champions en vue de la saison prochaine.

Dans le cas de Bureau, qui a évolué dans la Ligue nord-américaine de hockey l’hiver dernier, on devra modifier le règlement pour l’accueillir à Memramcook puisque Sylvain Rodier est considéré comme un joueur professionnel pour une autre saison.

Le président de l’équipe, Guy-Alexandre Charest, a dit souhaiter que ce vent d’intérêt souffle sur toutes les équipes de la LHSNE.

«On veut s’assurer que le produit continue de s’améliorer d’année en année et s’assurer d’aller chercher les meilleurs joueurs possible», explique-t-il.

«Nous sommes aussi très satisfaits de la parité que nous avons dans la division sud, nous voulons maintenant nous assurer que les équipes du Nord ont aussi cette même parité», ajoute-t-il.

Selon lui, l’intérêt démontré par plusieurs patineurs de bon calibre est de bon augure pour l’avenir du circuit.

«Les gars sont intéressés par notre ligue parce qu’ils ont vu que le calibre est là et ils veulent en faire partie. Les gars s’amusent beaucoup et ça leur permet d’étendre leur carrière de joueur de quelques années», mentionne Guy-Alexandre Charest.

Les modifications possibles aux règlements et la direction que prendra le circuit dans l’avenir seront des points qui seront abordés lors de la réunion annuelle qui se tiendra au début de mai.

À Memramcook, on va célébrer en grand la conquête du titre samedi, à 13 h, à l’aréna Eugène-LeBlanc.

Les partisans de l’équipe auront la chance de rencontrer les joueurs et de toucher au précieux trophée que les Acadiens ont mérité après leur victoire en cinq rencontres face aux Alpines de Tracadie-Sheila.

LES ALPINES VEULENT REVAMPER LEUR DÉFENSIVE

TRACADIE-SHEILA – C’est en défensive que le directeur général des Alpines de Tracadie-Sheila, André Saulnier, devra consacrer ses énergies en vue de la prochaine saison de la Ligue de hockey senior du Nord-Est.
Contrairement aux autres années, où ils ont remporté trois titres consécutifs, les Alpines n’avaient pas de Christian Brideau ou de Carl McLean à la ligne bleue.
En finale, l’absence d’un quart-arrière de premier plan a fait une grosse différence. Les Acadiens Maisons Levesque de Memramcook ont su profiter de cette faille de l’adversaire pour triompher en cinq parties.
Dans la cinquième et dernière rencontre entre les deux clubs, des attaquants sans expérience à la ligne bleue ont même été régulièrement utilisés à la défense dans le clan de Tracadie-Sheila.
Les Acadiens pouvaient quant à eux compter sur les arrières Jules Melanson, Dillen Thériault, Igor Ivanov et Zach Tessier, notamment.
«Avec seulement un Brideau ou un McLean dans notre alignement, on aurait pu avoir une série complètement différente», a expliqué André Saulnier.
«La défensive, c’était notre problème. Dans les faits, ç’a toujours été un problème. C’est plus difficile de recruter des joueurs dans des territoires restreints comme ceux des deux équipes de la Péninsule acadienne. C’est plus facile quand tu as droit à des importés», a ajouté le directeur général des Alpines, qui sera confronté à de nombreux défis au cours des prochains mois.
Le défenseur Ryan Ferguson et l’attaquant Philippe Arseneau ne devraient pas être de retour, tandis que les vétérans Glen Ferguson et Michel Savoie, entre autres, représentent des cas incertains.
«Je vais avoir du pain sur la planche à tous les niveaux dans les prochains mois.»
Le talentueux défenseur Scott Toner, qui travaille maintenant à Tracadie-Sheila, pourrait se joindre à la formation en 2012-2013, ce qui donnerait un bon coup de main à M. Saulnier.
D’ici là, une importante réunion entre les dirigeants des six équipes du circuit aura lieu en mai. Le directeur général des Alpines a quelques suggestions intéressantes pour améliorer le spectacle et maintenir la même qualité de produit.
«On devrait avoir le même système que l’interscolaire (et se désaffilier de Hockey Nouveau-Brunswick). On pourrait ainsi gérer notre ligue et avoir un mot à dire. On pourrait changer les règles concernant le nombre de combats et s’occuper des arbitres», a-t-il fait savoir.
«On pourrait mettre en place un comité de discipline avec des représentants de chacun des clubs et former un bon exécutif. Pour avoir une bonne ligue, il faut avoir un très bon exécutif.»
Évidemment, le coût des assurances serait plus élevé avec un tel circuit indépendant, mais en commençant tôt dans l’année à amasser des fonds les équipes pourraient assumer cette hausse selon lui. – SD