Membre du groupe Acadie Média|Vendredi 24 octobre 2014
Vous êtes ici: Accueil » Sports » Showcase midget AAA: Moncton effleure le titre

Showcase midget AAA: Moncton effleure le titre 

Sarah Bujold (à droite), des Rockets de Moncton, tente de se défaire d’Emily Doiron, des Northern Subways de Dartmouth, lors d’un match de la ronde préliminaire présenté vendredi. - Acadie Nouvelle: Stéphane Paquette

MONCTON – Un but avec seulement 12 secondes à jouer en prolongation de Kristen Gordon a permis au Metro Boston Pizza de Halifax de signer une victoire de 2 à 1 sur les Rockets Source For Sports de Moncton et ainsi remporter la 3e édition du Showcase midget AAA Atlantique de hockey féminin qui était présenté à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Outre le but victorieux de Gordon, Hayley Hallihan a aussi contribué à la victoire de son équipe. La réplique des perdantes a été l’affaire de Jenna Pellerin.

«Je cherchais pour faire une passe, mais je ne voyais personne de libre. J’ai vu l’ouverture dans le coin supérieur et j’ai décidé de prendre un tir au but», explique le numéro 10 des Metro Boston Pizza.

Son tir parfait dans la lucarne n’a laissé aucune chance à la gardienne de Moncton, Jordan Carrier.

«C’est une victoire importante pour nous, parce qu’elles nous ont battues une fois cette saison. Nous voulions leur passer un message clair que les équipes de la Nouvelle-Écosse sont meilleures!», lance-t-elle en riant.

«On voulait aussi aller chercher la victoire pour Kelly (Stewart)», ajoute-t-elle, faisant allusion à l’attaquante de Halifax qui a quitté le match sur une civière tard en troisième période après une blessure au cou.

Mais il s’agissait selon les ambulanciers d’une mesure surtout préventive. Dans le camp des Rockets, on se disait quand même fières de l’effort déployé tout au long du week-end.

«Nous avons travaillé en équipe du début à la fin», indique l’attaquante Tinisha Daigle.

«Nous n’avons jamais arrêté et c’est quelque chose qui va nous rapporter éventuellement», précise la patineuse de Richibucto.

L’arrière Isabelle Létourneau indiquait de son côté que son équipe n’avait pas à quitter la patinoire la tête basse.

«Nous avons connu un bon tournoi dans l’ensemble, mais c’est sûr qu’on voulait gagner chez nous», raconte le numéro 11.

«Ce sont aussi elles qui nous ont battues en finale du tournoi de l’Atlantique l’an passé. On va les revoir plus tard cette saison et on veut notre revanche», souligne-t-elle.

Les deux équipes vont effectivement se rencontrer lors d’un autre tournoi dès janvier. Les Penguins Pro Cresting de East Hants (Nouvelle-Écosse) ont remporté la médaille de bronze grâce à une victoire de 5 à 1 sur les Northern Subways de Dartmouth.

Plusieurs beaux talents réunis

MONCTON – La crème du hockey féminin se retrouvait à Moncton en fin de semaine à l’occasion de la troisième édition du Showcase midget AAA Atlantique, qui s’est déroulé à l’aréna J.-Louis-Lévesque.

Les Rockets Source For Sports de Moncton affichent un dossier de 11-0 en saison régulière.

Isabelle Létourneau - Acadie Nouvelle: Stéphane Paquette

Isabelle Létourneau – Acadie Nouvelle: Stéphane Paquette

Ce n’est donc pas un hasard si la douzaine de recruteurs provenant de différentes universités et de Hockey Canada étaient là pour épier leurs moindres faits et gestes en fin de semaine.

Parmi les noms à surveiller, on retrouvait l’arrière Isabelle Létourneau, ainsi que les attaquantes Sarah Bujold et Tinisha Daigle, trois coéquipières chez les Rockets.

«Je ne veux pas trop porter attention aux recruteurs. Je veux plutôt me concentrer pour aider mon équipe à gagner», explique Isabelle Létourneau, qui est dans la mire des Aigles Bleues de l’Université de Moncton.

«Je vois chaque partie comme si c’était une rencontre ordinaire. Ce que je voulais surtout, c’était de gagner le tournoi, parce que c’était le nôtre», précise celle qui veut suivre les traces de sa soeur Brittney chez le Bleu et Or.

«La compétition était très forte toute la fin de semaine. Ce fut un très bon tournoi», précise l’athlète originaire de Moncton.

Selon elle, c’est l’esprit de famille qui unit les Rockets qui explique leur saison exceptionnelle.

«On est très proches les unes des autres et on fait beaucoup d’activités d’équipe. On est toutes comme des soeurs. Sur la glace, il n’y a pas de jeu individuel et je pense que ça paraît dans le résultat final», précise la patineuse de 16 ans.

Même si elle n’est qu’en 11e année, Isabelle Létourneau sait déjà qu’elle veut poursuivre ses études universitaires en kinésiologie à l’U de M.

«Je veux aller à l’Université de Moncton parce que c’est chez nous», explique celle qui présente une fiche de 2-4=6 points en 11 rencontres cette saison.

«Je suis surtout un défenseur à caractère défensif. Mon but cette saison est justement de développer l’aspect offensif de mon jeu», explique-t-elle.

En zone défensive, Isabelle Létourneau prend parfois des airs de Dion Phaneuf, laissant à l’adversaire très peu de place pour manoeuvrer.

«J’aime jouer un style robuste. C’est le fun quand ça brasse. Ça vient probablement d’avoir joué avec des gars pendant plusieurs années», lance-t-elle en riant.

Le tournoi de la fin de semaine offrait aux athlètes comme elle une chance unique de se faire valoir auprès des recruteurs.

«C’est un très bon calibre de jeu parce qu’il y a beaucoup de bonnes équipes», constate le président du tournoi, Donat Poirier.

«On aurait pu accueillir plus d’équipes, mais on a voulu se concentrer d’abord sur les formations de l’Atlantique. On va grossir éventuellement et je pense que cette compétition va prendre beaucoup d’ampleur au cours des prochaines années», explique-t-il. – SP

Stéphane Paquette
À propos de Stéphane Paquette

Originaire du Québec, Stéphane Paquette a amorcé ses études de second cycle à l’Université de Montréal en histoire, géographie et sciences politiques. Il est arrivé en Acadie à l’automne 1990 pour compléter ses études universitaires en Information-Communications à l’Université de Moncton. Pendant son séjour à Moncton, il fait ses premiers...
En savoir plus