L’Acadien Antoine Landry échangé au Titan

BATHURST – Maintenant qu’il est acquis que Frédéric Foulem a préféré l’Université Harvard à la LHJMQ, le Titan d’Acadie-Bathurst s’est déniché un nouvel adjoint pour seconder le gardien numéro un, Jacob Brennan. Le directeur général, Sylvain Couturier, n’a pas eu à chercher bien loin puisqu’il s’agit d’Antoine Landry, qui occupait le même poste avec les Sea Dogs de Saint-Jean la saison dernière.

L’homme masqué âgé de 18 ans, que le Titan a acquis contre un choix de sixième ronde au repêchage de 2016, amène avec lui un complément de grande valeur aux yeux de l’organisation puisqu’il est originaire de Caraquet.

«Antoine, nous l’aimons beaucoup, indique Couturier. Nous aurions pu le repêcher l’an dernier, mais nous avions alors dans l’idée d’y aller avec Frédéric Foulem. Maintenant que Fred a choisi Harvard, Antoine est aussitôt revenu dans le portrait. C’est un gardien de niveau junior majeur et qui a sans aucun doute le potentiel pour devenir numéro un dans la ligue un jour. Je sais qu’il a été blessé à un genou la saison dernière, mais ça ne nous inquiète pas. Il est même revenu au jeu en fin de saison et ça semblait bien aller pour lui.»

Couturier ajoute avoir bien hâte de voir la compétition que se livreront Landry et son bon ami Daniel Vautour au prochain camp d’entraînement. Les deux joueurs étaient coéquipiers chez les Rivermen de Miramichi en 2012-2013.

«Daniel fait toujours partie de nos plans, précise Couturier. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Peut-être qu’à Noël, nous aurons un duo de gardiens locaux avec le Titan.»

Joint sur l’heure du midi à son école, Antoine Landry s’est dit plus ou moins surpris de l’échange, mais néanmoins heureux d’atterrir à Bathurst.

«Quand la dernière saison s’est terminée, j’étais convaincu que je serais de retour avec les Sea Dogs, mentionne l’athlète de 6 pi et 183 lb. Mais depuis quelques jours, j’entendais toutes sortes de rumeurs comme quoi le Titan était intéressé à moi. Je m’attendais donc à un appel.»

Prudent, Landry insiste pour dire que le poste d’adjoint de Brennan devra se gagner au prochain camp d’entraînement.

«Comme tous les joueurs, il faut d’abord que je fasse ma place, dit-il. Cela dit, je suis conscient de me retrouver dans une situation idéale. Brennan en est à sa dernière saison et comme tout gardien j’aspire à devenir un jour numéro un.»

Comme il l’a fait avec Sébastien Auger, Landry compte profiter de l’expérience de Brennan pour continuer de progresser.

«J’ai énormément appris de Sébastien, que je considère comme le meilleur gardien de la LHJMQ. C’est aussi devenu un très bon ami. Il y a toujours à apprendre des meilleurs et Brennan est l’un des bons gardiens de la ligue», révèle-t-il.

Limité à 15 matchs à sa saison recrue, Landry souhaite avoir l’occasion de voir plus d’action en 2014-2015.

«C’est certain que j’aurais aimé jouer davantage à Saint-Jean, mais j’avais Sébastien devant moi. Et puis, j’ai raté un mois en raison de ma blessure au genou. Mon genou est maintenant à 100 %», ajoute celui que les Sea Dogs ont sélectionné en neuvième ronde (149e au total) en juin 2013.

Avec les Sea Dogs, Landry a maintenu une moyenne de buts alloués de 4,81 et un taux d’efficacité de ,867. La saison dernière, il a également représenté l’Atlantique au Défi mondial U-17, formation qui comprenait également, entre autres, l’ancien adjoint de Brennan, Mason McDonald, désormais numéro un des Islanders de Charlottetown.

La transaction ne sera officialisée que le 30 mai, une journée avant le repêchage à Sherbrooke le lendemain.

MARIO POULIOT CONFIRMÉ ENTRAÎNEUR-CHEF

Mario Pouliot
Mario Pouliot

Mario Pouliot intégrera officiellement la grande famille du Titan d’Acadie-Bathurst jeudi matin, aux environs de 11 h. L’embauche du nouvel entraîneur-chef sera confirmée pendant une conférence de presse à la salle Paul-Ouellette du Centre régional K.-C.-Irving, où on procédera également au dévoilement des nouvelles couleurs de l’équipe.

Joint en fin d’avant-midi mercredi, Mario Pouliot s’est fait avare de mots, bien que sa voix trahissait sa bonne humeur.

«Je suis en route pour Bathurst et c’est une belle journée, a-t-il mentionné. J’ai hâte de rencontrer les gens.»

Le directeur général, Sylvain Couturier, n’était guère plus loquace à ce sujet, se limitant à dire que son nouvel homme de banc sera présenté au public et aux médias jeudi matin.

Cela dit, Mario Pouliot reçoit depuis deux jours une tonne de messages de félicitations concernant son embauche.

L’homme de hockey a de plus été plus causant avec l’hebdomadaire Abitibi Express, avouant, entre autres, qu’il était très excité par ce nouveau défi.

«C’est une situation similaire à celle que j’ai vécue à Baie-Comeau, dans le sens où j’arrive dans une équipe à la recherche d’une identité et de bien ‘‘performer’’ avec constance. C’est un privilège d’être entraîneur-chef dans cette ligue, car il y a seulement 18 postes», a-t-il également déclaré au confrère Dominic Chamberland.

«Je compte me servir de l’expérience acquise à Baie-Comeau et aussi à Rouyn-Noranda. Le timing est bon. Nous avons un bon gardien de 20 ans en Jacob Brenan et de bons jeunes joueurs prometteurs, dont Guillaume Brisebois», a aussi mentionné Mario Pouliot à l’hebdomadaire.

Âgé de 50 ans, Mario Pouliot a dirigé le Drakkar de Baie-Comeau pendant un peu moins de deux saisons entre 2010 et 2012.

Au cours des deux dernières saisons, il agissait en tant qu’adjoint chez les Huskies de Rouyn-Noranda. D’abord avec André Tourigny, depuis devenu l’adjoint de Patrick Roy avec l’Avalanche du Colorado, ensuite avec Gilles Bouchard, l’actuel directeur général et entraîneur-chef des Huskies. Son bagage d’expérience comprend également huit saisons à la barre des Gaulois du Collège Antoine-Girouard, dans la Ligue midget AAA du Québec.