Transactions dans la LHJMQ: le Titan est encore à l’écoute

À quelques heures de la fermeture du dernier bloc de transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec – ça se termine à 13h, heure de l’Atlantique -, le directeur général Sylvain Couturier se dit toujours à l’écoute des offres qui lui sont proposées ici et là à travers le circuit.

En fait, un joueur de caractère en mesure d’apporter de l’énergie par son engagement physique et de donner un coup de main à l’attaque ou en défensive est le genre de bonhomme que le Titan d’Acadie-Bathurst aimerait vraiment ajouter à sa formation.

Un clone de Jules-Edy Laraque ou de Nicolas Dumulong pour être plus précis. Et si possible, âgé de 18 ans.

Mais ces boules d’énergie sont rares. Et les équipes qui ont ce type de joueur aiment bien les garder pour eux.

«Je vais regarder jusqu’à la fin ce qu’il y a de disponible sur le marché. J’aimerais ajouter de la profondeur, en autant que le prix soit raisonnable», mentionne Couturier.

Le DG. n’en fera toutefois pas une maladie s’il ne parvient pas à trouver la perle rare.

«Nous sommes très à l’aise avec les changements que nous avons apportés, particulièrement en défensive avec Adam Holwell et Zachary Malatesta. Ils nous apportent de l’expérience. Et Anthony Dumont-Bouchard a été solide depuis qu’il est ici», révèle Couturier.

«J’aime ce que Malatesta est en train de faire avec le jeune (Noah) Dobson. Tu vois qu’il l’a pris sous son aile. Dobson va devenir une supervedette dans cette ligue. S’il fallait refaire le repêchage de juin, je ne sais pas s’il serait choisi plus tôt, mais tu peux être sûr qu’il serait encore notre choix. Nous ne nous sommes pas trompés avec lui», affirme Couturier.

Une chose est sûre, le Titan ne regrette aucunement d’avoir sacrifié quelques choix au repêchage ainsi que les arrières Jérôme Gravel et Francis Thibeault pour améliorer leur défensive. Quand bien même que les Sea Dogs de Saint-Jean et les Islanders de Charlottetown ont été nettement plus combatifs dans leur volonté de se rendre jusqu’au bout.

Sans le dire ouvertement, l’objectif du Titan est surtout de donner la chance au noyau actuel de jouer un minimum de deux rondes éliminatoires, voire trois, ce printemps.

Après tout, 15 joueurs de la formation actuelle seront de retour la saison prochaine, sans oublier quelques patineurs âgés de 20 ans qu’ils pourront marchander aux plus offrants.

«Nous avions prévenu les joueurs que nous serions combatifs pendant les Fêtes sur le marché des transactions, mais sans toucher au noyau. Je crois sincèrement que nous avons bâti quelque chose de solide pour le reste de cette saison, mais aussi pour les saisons à venir», indique Couturier.

Par ailleurs, tout laisse croire que le gardien Reilly Pickard sera en mesure de reprendre l’action pendant l’un des trois matchs du week-end à domicile. On ignore toutefois si ce sera vendredi contre Saint-Jean, samedi face aux Wildcats de Moncton ou encore dimanche devant les Screaming eagles du Cap-Breton.