L’Attack ne veut pas geler contre le Ice d’Ottawa

Rien de mieux que deux matchs en moins de six heures contre les meneuses du classement général pour faire disparaître les calories en trop de la période des Fêtes. Samedi, l’Attack de l’Atlantique entamera la nouvelle année en accueillant le puissant Ice d’Ottawa. Un défi de taille qui pourrait bien donner le ton pour le reste de la saison.

À plus forte raison que l’entraîneur Gilles Proulx sera privé en fin de semaine de sa meilleure joueuse, Martine Caissie, qui soigne une blessure.

Il s’agira d’un premier duel entre les deux équipes cette saison. Lors de leurs deux face à face de la saison dernière, chaque club a gagné une fois.

Le Ice (11-1-1, 23 pts), qui trône actuellement en tête, est la seule formation à avoir inscrit plus de 100 buts jusqu’ici dans la Ligue nationale de ringuette avec 109 réussites. L’Attack (8-2-1, 17 pts), qui a deux matchs en main, vient quand même au troisième rang avec 89 buts, dont le tiers appartient à Caissie (27).

Pour la capitaine Josée Doiron, ce n’est pas bien compliqué, il faudra être supérieur au Ice dans chacun des aspects du jeu.

«Il faut dicter le jeu à notre façon et contrôler l’anneau le plus possible afin d’obtenir des lancers de qualité», dit-elle.

Joëlle Proulx souligne pour sa part que les entraînements des dernières semaines ont servi à apporter quelques correctifs dans les systèmes de jeu. Elle a bien hâte de voir ce que cela va donner en situation de match.

«Nous savons que ça ne sera pas facile contre le Ice et qu’il faudra être à notre meilleur», affirme l’aînée des soeurs Proulx.

«L’important est de réussir toutes les petits choses dans les trois zones. Nous avons justement travaillé fort lors de nos récents entraînements pour nous améliorer dans tous les aspects du jeu», confie-t-elle.

La jeune Dominik LeBlanc est elle aussi d’avis qu’il n’y a pas 36 solutions pour vaincre un club comme le Ice.

«Ottawa est une équipe qui est aussi forte en offensive qu’en défensive. Avec l’absence de notre meilleure pointeuse, il faudra travailler en équipe du début jusqu’à la fin des quatre périodes de jeu», souligne LeBlanc.

Le premier match sera présenté au Forum de Bouctouche sur le coup de midi. Puis, à 17h45, les deux équipes se retrouveront à l’aréna de Memramcook.

«Nous voulons les deux victoires, mais on va d’abord se concentrer sur le premier match, révèle Josée Doiron. Comme tu n’as pas à voyager, il y a un petit avantage quand tu joues à domicile. Par contre, ça adonne que nous allons jouer dans deux arénas que nous ne connaissons pas. Alors j’espère que la foule va nous aider à prendre un peu de momentum.»

Et Joëlle Proulx d’ajouter: «Le Ice va se présenter ici pour donner son 100% et c’est clair qu’ils ne vont pas nous donner les deux parties».

Après ces deux matchs, l’Attack passera le reste de janvier sur la route avant son retour à domicile le 4 février.

«Le prochain mois sera difficile, c’est évident, concède Dominik LeBlanc. En même temps, d’avoir un horaire chargé à ce stade-ci de la saison peut juste nous aider à bien nous préparer en vue des séries. Notre objectif depuis le début est de prendre part au Championnat canadien et de terminer avec une médaille.»