Les Cavalières triomphent chez les filles

Dans la division féminine, c’est un but de Julie Jaillet en prolongation qui a donné une victoire de 3 à 2 aux Cavalières de l’école Clément-Cormier de Bouctouche sur les Républicaines de la Cité des Jeunes d’Edmundston.

Pour l’entraîneur Jacques Richard, ce triomphe est un peu une belle surprise.
«C’est une victoire qui montre notre caractère, surtout qu’on avait une couple de filles qui étaient malades. Ça montre aussi que, même si on est en reconstruction, on peut jouer avec les meilleures équipes de la province«, explique-t-il.
«Les Républicaines n’avaient pas encore perdu cette saison et on n’avait pas encore réussi à battre (les Vedettes) Mathieu-Martin cette saison. C’est donc dire qu’on vient probablement de vaincre les deux meilleures équipes au Nouveau-Brunswick cette saison», ajoute-t-il, visiblement fier de sa troupe.
L’entraîneur avoue cependant qu’il avait des doutes avant le début de la compétition.
«Je savais qu’on avait le talent pour gagner. Mais je n’étais pas certain à cause de la façon dont nous avons terminé l’année 2016 (une défaite et deux nulles). Mais à un moment dans le tournoi, les filles ont décidé de jouer en équipe et de travailler dur», souligne-t-il.
Jacques Richard croit fermement que cette victoire sera un point tournant dans la saison des Cavalières.
«Ça vient de leur montrer qu’on peut rivaliser avec n’importe quelle équipe dans la province. On a un autre tournoi qui s’en vient à la fin de janvier à Fredericton et ce sera une autre bonne préparation en vue des séries.»
Même à bout de souffle, l’attaquante Parise Boucher affichait un grand sourire après la rencontre.
«Cette victoire vaut beaucoup pour nous. Ça va nous donner un élan pour le championnat provincial», indique celle qui a marqué le deuxième but de son équipe dimanche.
«On avait un alignement réduit et ça nous demandé un gros effort d’équipe. Mais on a continué à patiner et à pousser jusqu’à la fin.»