Deux victoires consécutives pour Acadie-Bathurst

Même si son équipe vient de récolter deux belles victoires en l’espace de 24 heures, Mario Pouliot n’est pas du genre à sauter au plafond. En fait, on dirait qu’il porte parfois des bottes de scaphandrier avec une bonne semelle en plomb tellement il garde les deux pieds sur terre.

C’est donc avec modestie et prudence que l’entraîneur du Titan d’Acadie-Bathurst analyse les résultats des deux victoires acquises aux dépens des Wildcats de Moncton (samedi) et des Screaming Eagles du Cap-Breton (dimanche).
«C’est sûr qu’il y a une grosse différence au niveau du pointage samedi (11 à 3). Mais il faut réaliser qu’après 26 minutes de jeu, le pointage était de 4 à 3. Je pense que les Wildcats ont beaucoup de rapidité et qu’ils peuvent surprendre des équipes», avance-t-il.
Dimanche, les locaux ont passé le KO 4 à 3 à une formation qui venait de remporter sept parties de suite.
«On a vu que Cap-Breton est une équipe excessivement difficile à affronter. C’est un club qui met beaucoup de pression sur les défenseurs adverses et qui patine bien. Ils ont aussi plusieurs joueurs dangereux, des gars comme Phélix Martineau et Giovanni Fiore», analyse Pouliot.
«On a quand même eu le contrôle du match jusqu’en deuxième période. Mais on a manqué de concentration et on a forcé la note un peu trop. On a donné deux échappées aux Screaming Eagles, et à partir de ce moment, on n’a pas joué avec la même cohésion que lors des 27 premières minutes de jeu.»
L’entraîneur s’est réjoui du fait que deux de ses arrières (Noah Dobson avec la première et Zachary Malatesta avec la troisième) ont mérité des étoiles dans ce match.
«L’acquisition de Malatesta et Holwell nous apporte une profondeur que nous n’avions pas à la ligne bleue. Le jeune Dobson continue de faire des bons jeux. Il a en plus marqué le but gagnant, après avoir coupé un jeu en zone neutre», mentionne-t-il.
«Nous avons également eu droit à une autre solide performance de notre gardien de but (Anthony Dumont-Bouchard). Il a réalisé des gros arrêts quand on a commis des erreurs et il nous a gardés dans la rencontre», mentionne Mario Pouliot.
Avec cette victoire, le Tian (21-17-2-2, 46 points) s’empare du huitième rang du classement général, une position qui appartenait jusque-là aux Remparts de Québec (21-17-3-1, 46 points)
Les Tigres de Victoriaville (21-15-3-2, 47 points) occupent présentement le septième échelon, un petit point devant le Titan.