Le Au P’tit Mousse qualifié pour la Coupe Allan

Le Au P’tit Mousse de Lamèque participera au tournoi de la Coupe Allan et c’est par la grande porte que l’équipe a obtenu son laissez-passer, en fin de semaine, en savourant des victoires de 5 à 2 (vendredi) et de 6 à 3 (samedi).

Les représentants de la Péninsule acadienne rejoignent donc les JC’s de Bouctouche et les Cataracts de Grand Falls-Windsor pour ce tournoi national à six équipes qui sera présenté du 10 au 15 avril au Centre J.-K.-Irving.
Les formations de l’Ontario, du centre gauche (Manitoba et Saskatchewan) et de l’Ouest (Colombie-Britannique et Alberta) seront connus plus tard cet hiver.
Samuel Paquet a été la vedette offensive du deuxième duel avec un tour du chapeau. Yan Plourde, deux fois, Charles Bergeron et Mathieu Richard ont été les autrs buts du Au P’tit Mousse.
Tommy Bezeau et Steven Croteau ont également connu une bonne soirée à l’attaque avec trois mentions d’aide chacun. Jesse Colborne a obtenu deux passes.
Dans l’autre camp, Trevor Layton, Andrew Wiggs et Billy Gaston ont trouvé le fond du filet.
Le gardien Charles Austin, dont le brio a été louangé après le gain de vendredi soir, a connu une fin de semaine de rêve devant la cage de Lamèque. Modeste, Austin a tenu à féliciter les Hawks d’Elsipogtog qui, à ses yeux, n’ont absolument pas à avoir honte de leur performance.
«Les Hawks ont joué un match solide vendredi. Ma mère m’a dit que c’est le plus beau match qu’elle m’a vu jouer, mais moi je crois que nous avons juste été plus opportunistes que les Hawks», révèle Austin en riant.
«Et samedi, les Hawks ont dominé les 10 premières minutes. Nous savions qu’ils allaient commencer le match avec force et c’est ce qu’ils ont fait. Nous avons d’abord laissé passer la tempête, puis ce match a ensuite été le nôtre», indique-t-il.
Selon Austin, Samuel Paquet a été le meilleur joueur sur la glace samedi.
«Samuel a joué tel un ouragan, affirme Austin. Il était très émotif après le match, comme la plupart des joueurs d’ailleurs. Samuel a remporté la Coupe Allan en 2004 avec la formation de Saint-George (comme joueur invité), alors qu’il portait les couleurs du 3L de Rivière-du-Loup dans le temps. Il nous a raconté que ce que nous venons de réaliser et ce que nous allons vivre ensemble à Bouctouche allait être magique.»
Joint à l’aéroport de Montréal, après une très courte nuit de sommeil, Paquet flottait encore sur un nuage.
«C’est spécial d’avoir réussi ça avec mes chums de par chez-nous, s’est exclamé Paquet. Ça fait longtemps que je n’ai pas eu autant de fun en jouant au hockey. C’est gros d’avoir obtenu ce laissez-passer pour la Coupe Allan.»
«Si j’ai accepté de revenir, c’est pour ce tournoi. J’en avais justement jasé avec Steven (Croteau) récemment. Je lui disais à quel point ça finirait bien ma carrière en prenant part à la Coupe Allan. Je suis content d’avoir pu convaincre ma femme (Anna-Maude). C’était important aussi pour moi que mes deux enfants (Sasha et Louka) aient la chance de me voir jouer. Je ne serai pas là pour les matchs de la saison régulière, ni pour les séries éliminatoires, mais tu peux être certain que je vais être là pour la Coupe Allan. Je ne veux absolument pas rater ça», ajoute le vétéran âgé de 38 ans.
Vendredi, dans la victoire de 5 à 2, Bryce Silliker (2), Steven Croteau, Jesse Colborne et Charles Bergeron ont marqué pour le Au P’tit Mousse. Les frères Bezeau, Billy et Tommy, ont été crédités de deux passes chacun. Phil Farrow et James Vautour ont été les marqueurs des Hawks.

«Charles est le meilleur gardien de la ligue» – Barry Bezeau
Dans le vestiaire du Au P’tit Mousse de Lamèque, il ne faisait aucun doute que sans le brio de Charles Austin ce sont les Hawks d’Elsipogtog qui seraient en train de célébrer leur qualification pour le tournoi de la Coupe Allan.
Après avoir carrément volé les Hawks en multipliant les arrêts importants, vendredi, Austin a de nouveau fait la vie dure aux francs-tireurs des représentants de Kent, samedi.
Il a été dominant, Et s’il y avait encore des gens pour douter des chances de l’ex-gardien des Alpines de Tracadie de devenir populaire auprès des Lamèquois après avoir été autant détesté, disons que les sceptiques ont été confondus.

Les joueurs du Au P’tit Mousse se sont regroupés autour de leur gardien Charles Austin pour célébrer leur qualifiation au tournoi de la Coupe Allan. - Gracieuseté
Les joueurs du Au P’tit Mousse se sont regroupés autour de leur gardien Charles Austin pour célébrer leur qualifiation au tournoi de la Coupe Allan. – Gracieuseté

«Charles est le meilleur gardien de la ligue, soutient l’entraîneur adjoint Barry Bezeau. Peut-être parce qu’il n’a jamais joué junior majeur ou universitaire, il n’a jamais été reconnu à sa juste valeur. Pourtant, il est au-dessus de tous les autres. Il a le coeur plus gros qu’un aréna.»
Le vétéran Samuel Paquet, qui en a pourtant vu d’autres, lui a rendu un bel hommage en racontant comment leur amitié s’est développée dans la dernière semaine.
«Je n’ai eu l’occasion que de disputer un seul match avant cette mini-série et je dois avouer que c’était étrange d’aller le féliciter après un bel arrêt, alors que j’avais l’habitude de lui crier des gros mots», raconte Paquet en pouffant de rire.
«Après le match de vendredi, où c’est vraiment lui qui nous a fait gagner, j’ai dit à Charles que nous n’étions pas encore des amis, mais que j’allais aller liker quelques photos de lui sur Instagram. C’était une façon de lui montrer que je commençais à l’aimer. Puis samedi, je lui ai dit après la partie qu’il était maintenant mon chum et que j’allais même commencer à commenter ses photos. Nous avons beaucoup rit avec ça dans le vestiaire en fin de semaine», raconte Paquet avec humour.