Championnats canadiens de squash par équipe: N.-B. 1 termine huitième

Classée dixième avant la compétition, l’équipe du Nouveau-Brunswick 1 a épaté la galerie en fin de semaine lors des Championnats canadiens de squash par équipe qui étaient présentés à Moncton. Le trio composé de Jean-Michel LeBlanc, Adam King et Michael Rinzler a finalement bouclé la compétition au huitième échelon après une ultime victoire contre les Territoires du Nord Ouest.

Les amateurs ont eu droit à tout un spectacle puisque 10 des 20 meilleures raquettes au pays ont débarqué au Club de squash de Moncton.

L’équipe du Québec (Shawn et Jason De Lierre et David Baillargeon) est montée sur la plus haute marche du podium, avec une victoire de 129 à 97 sur l’Ontario en finale.

Il s’agissait d’une douce revanche pour la formation québécoise, finaliste malheureuse lors des championnats de 2016.

Au plan individuel, Thomas King, de la Saskatchewan, a été le meilleur en remportant ses quatre duels.

Cinq autres athlètes ont signé trois victoires, soit Dave Glass (Manitoba), David Baillargeon (Québec), Jason de Lierre (Québec), Graham Kerford (Nouvelle-Écosse) et Matt Serediak (Saskatchewan).

Le meilleur Néo-Brunswickois a été Adam King avec deux triomphes.

Pour le président de Squash Moncton, Patrick Daigle, ce championnat n’est que le début pour les somptueuses installations de Moncton.

«La tenue de cette compétition marque un nouveau début en terme de quoi on peut s’attendre lors des prochaines années. Avec six terrains, dont deux convertibles en terrains de double, de nombreuses possibilités s’offrent à nous», explique-t-il.

La présidente de Squash Canada, Lolly Gillen, semble du même avis.

«Le niveau organisationnel de ce tournoi était de premier ordre quant aux détails nécessaires pour en faire un succès. L’accueil des gens a aussi été très chaleureux. Cela confirme encore une fois que nous avons pris une excellente décision en allouant les trois terrains des Jeux panaméricains de 2015 à Squash Moncton», poursuit-elle.

«C’est avec enthousiasme que nous anticipons revenir ici avec possiblement des compétitions d’une plus grande envergure», mentionne également la présidente, laissant sous-entendre que la ville de Moncton pourrait sous peu accueillir des événements de niveau international.