Le gardien Frédéric Foulem devient un Commando

Frédérick Roy est un homme heureux par les temps qui courent. Son équipe trône au sommet de sa division, son directeur général est allé lui dénicher deux joueurs d’impact, le défenseur Alex Lavoie lui est littéralement tombé du ciel, et comme si ce n’était pas assez, le gardien Frédéric Foulem débarque à Dieppe mardi matin. Tout ce qui manque à son bonheur, c’est la coupe Kent!

Les Commandos de Dieppe formaient déjà une bonne équipe avant tous ces mouvements de personnel.

Aujourd’hui, on parle d’une formation qui va se battre pour le championnat et qui va tenter d’obtenir une quatrième participation de suite à la finale pour l’obtention de la coupe Kent.

Dieppe occupe présentement le premier rang de la section Nord (à égalité avec les Timberwolves de Miramichi) avec un dossier de 17-10-4.

De quoi rendre un entraîneur souriant.

«Les deux joueurs que nous avons acquis de Valley (Nick Gibson et Lukas Kane) vont certainement avoir un impact. Alex Lavoie, on sait ce qu’il peut nous donner», explique-t-il.

«On s’attend à ce que son jeu s’améliore constamment parce qu’il n’a pas joué beaucoup dans les derniers mois (avec les Wildcats de Moncton). Mais on voit qu’il est en forme. S’il peut avoir le même niveau de jeu qu’il avait avec nous avant qu’il ne se blesse l’an passé avant les séries, on va être très content.»

Malgré tout ce va-et-vient, celui qui dirige l’équipe avec Ryan Salvis pense que l’esprit d’équipe demeurera intact.

«Les gars sont pas mal serrés. Les nouveaux vont probablement s’adapter rapidement. Je pense que les gars vont vouloir jouer un pour l’autre sur la glace», affirme-t-il.

Frédérick Roy n’a donc aucune gêne à parler de championnat.

«C’est l’objectif depuis le début de la saison. On a certainement une équipe pour rivaliser. On aimerait terminer l’histoire des Commandos à Dieppe en beauté», mentionne-t-il.

«On ne veut pas manquer notre coup, même si on sait que ça ne sera pas facile. Chaque partie, nos adversaires nous attendent de pied ferme. On doit être deux fois plus prêts. On pense qu’on a les effectifs pour le faire.»

Joint en soirée, le gardien Frédéric Foulem s’est dit heureux de revenir dans son Dieppe natal.

«Ça fait depuis que j’ai 15 ans que je suis parti de la maison. De revenir chez nous et de jouer dans une bonne équipe qui a une chance de tout gagner, c’est ça qui me motivait le plus», soutient celui qui a été libéré et soumis au ballotage par les Voltigeurs de Drummondville.

L’Acadien est visiblement comblé par le défi qui s’offre à lui.

«Je suis super excité. Vraiment content. Je veux gagner, c’est aussi simple que ça», raconte le portier âgé de 19 ans.

«La barre ne peut jamais être trop haute. C’est sûr qu’on vise pour le top et j’espère que les gars aussi», ajoute-t-il.

Foulem dit connaître la moitié des joueurs de l’équipe pour les avoir côtoyés dans le hockey mineur.

Son arrivée forcera évidemment la direction de l’équipe à prendre une décision difficile.

Même si rien n’est coulé dans le béton, il semble que le jeune Xavier Cormier terminera la saison dans le junior B, question de lui donner le plus de glace possible.