Le Titan échappe 60 minutes au Cap-Breton

Le Titan d’Acadie-Bathurst se préparait à jouer «180 grosses minutes» sur la route afin de conclure le calendrier régulier. Force est d’admettre que les 60 premières n’ont pas nécessairement tourné à son avantage.

Dans une rencontre où l’entraîneur-chef Mario Pouliot aurait eu besoin de l’engement de tous les joueurs, certains n’ont pas tout à fait compris le message. Et les Screaming Eagles du Cap-Breton en ont profité, s’adjugeant un gain de 6 à 4 au Centre 200 de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Ce gain permet aux Aigles criards (37-25-4) de s’approcher à deux points du Titan (37-23-6) et du sixième rang du classement général dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Zachary Malatesta (11e), Rodrigo Abols (16e, en plus d’une passe), Aaron Brisebois (son premier de la saison) et Jordan Maher (19e) ont inscrit les buts des perdants. Daniil Miromanov a ajouté deux mentions d’aide à son dossier.

Tyler Hylland (10 et 11e), Vasily Glotov (15e), Ross MacDougall (10e), Drake Batherson (21e), Mathias Laferrière (4e) ont eu le dessus sur le gardien Anthony Dumont-Bouchard, qui a fait face à 31 tirs.

«Nous avons joué une bonne première période. Nous avons créé de bonnes chances de marquer, mais l’exécution n’a pas été au bon niveau et nous avons manqué d’opportunisme. En deuxième période, les Screaming Eagles ont simplement travaillé plus fort que nous et notre avantage numérique n’a pas été à la hauteur», a résumé le pilote du Titan.

Acadie-Bathurst a bousillé une supériorité numérique de deux hommes en fin d’engagement et quelques minutes plus tôt, il a vu MacDougall faire mouche même si son équipe se débrouillait à court d’un homme.

«Il va falloir simplifier les choses et utiliser notre vitesse. Contre Cap-Breton, nous n’avons pas joué avec constance. Nous avons pris de mauvaises décisions en fin de présence sur la patinoire. Nous avons été dans le match tout le long, mais nous avons manqué de concentration à la bonne place. Dumont-Bouchard a été excellent pour nous devant le filet en deuxième, mais on s’est fait prendre en couverture défensive parce qu’on pensait à l’offensive avant d’avoir la rondelle», a également mis dans son calepin de notes Mario Pouliot, qui a eu de bons mots pour le défenseur Adam Holwell et l’attaquant Rodrigo Abols notamment.

«Mais ça en prend plus que ça et je vais m’assurer de le leur rappeler avant le match contre les Wildcats de Moncton, vendredi. Ce sont des gars intelligents; ils vont s’ajuster rapidement», est convaincu l’entraîneur-chef.

Le Titan conclura sa saison régulière samedi, en rendant visite aux Islanders de Charlottetown, un club contre qui il n’a pas encore gagné un match cette saison (0-6-1).