La Traversée de la baie des Chaleurs rend les armes

 

Après avoir souligné son 15e anniversaire l’été dernier, la Traversée de la baie des Chaleurs, entre Miguasha en Gaspésie et Charlo au Restigouche, cesse ses opérations. Ses organisateurs annoncent la fin de l’événement… ou du moins dans le format qui l’a popularisé.

L’idée de traverser la baie des Chaleurs à la nage a été peut-être perçue par certains comme étant farfelue. Mais non seulement elle sera devenue réalité, elle aura fait tout un bout de chemin.

«Nos nageurs ne pouvaient plus partir du quai de Miguasha puisque celui-ci était trop dangereux. D’ailleurs, une portion de ce quai a été démolie l’an dernier», explique l’un des organisateurs de la course, Jacques Allard, ajoutant que toute l’épreuve demandait dans son ensemble énormément de logistique.

«Ce n’est pas parce que nous n’étions pas bien accueillis au Québec. Au contraire, c’était toujours très bien organisé. Nous avions une très belle collaboration avec la municipalité de Nouvelle et ça nous attriste vraiment de devoir mettre fin à ce projet entre nos deux provinces. C’était tout simplement devenu lourd à gérer. C’est une déception, c’est certain. Mais pour assurer l’activité, ça nous aurait pris plus d’argent, plus de nageurs et plus de bénévoles», avoue M. Allard.

En 15 années, l’activité aura comptabilisé 327 participations dans l’une ou l’autre des deux catégories (9 km et 3 km). De ce nombre, 287 (88%) ont complété leur parcours. Le maximum de nageurs atteint lors d’une même présentation de la traversée complète se chiffre à 20.

Cela dit, le comité organisateur entend toujours présenter une course de natation en juillet, mais elle ne sera plus interprovinciale. L’événement, baptisé Défi natation Charlo CIMS-FM, invitera toujours les participants à se mouiller dans la baie, mais à l’intérieur d’un parcours balisé avec des bouées.

«On a tenté l’expérience l’an dernier pour l’épreuve du 3 km. Au lieu de faire partir les nageurs du rocher Bon Ami, nous avions plutôt concocté un parcours triangulaire avec des bouées placées dans la baie, et ç’a très bien fonctionné. On va donc répéter ce concept cette année, mais en y ajoutant d’autres catégories, comme le 9 km (équivalent à la traversée Miguasha-Charlo) et même un 6 km au besoin. On compte également mettre en place une catégorie de 1 km pour les plus jeunes qui voudront tenter un plus petit défi. L’idée est vraiment d’attirer le plus de nageurs que possible», exprime-t-il.

Selon l’organisateur, le fait de rapprocher la course de la côte devrait non seulement offrir un meilleur spectacle à la foule, mais également s’avérer plus sécuritaire pour les nageurs. «Car il faut avouer que lorsque la baie est agitée, ce n’est pas toujours très invitant d’y nager ou même de s’y trouver en kayak», avoue M. Allard, qui se dit prêt à entamer ce nouveau chapitre.

L’activité se déroulera à Charlo le 15 juillet.