Football: Charles Lavallée choisit les Mounties

Les Olympiens de l’école L’Odyssée de Moncton sont en train de devenir une véritable pépinière pour l’équipe de football des Mounties de l’Université Mount Allison, particulièrement du côté de la ligne offensive. Après André Goguen, c’est maintenant au tour de Charles Lavallée de s’enrôler avec la prestigieuse maison d’enseignement de Sackville.

Plusieurs universités courtisaient le gaillard de 6pi 4po de 320lb, mais l’Acadien a finalement décidé de rester près de sa famille.

La qualité de l’enseignement offert à l’Université Mount Allison a aussi joué gros dans la balance, affirme-t-il.

«Je ne voulais pas me retrouver dans des classes de 1000 étudiants et ne rien apprendre en bout du compte. L’enseignement dans des plus petites classes permet un apprentissage plus personnalisé», explique celui qui souhaite poursuivre des études en administration.

L’aspect football a évidemment été un facteur important dans sa décision, confirme l’athlète âgé de 17 ans.

«Je leur ai dit que je voulais me rendre jusqu’au football professionnel et ils m’ont dit qu’ils allaient faire tout leur possible pour que j’y arrive», souligne-t-il avec enthousiasme.

Lavallée sait qu’il aura des croûtes à manger pour exceller au niveau universitaire, mais il n’est pas du tout intimidé.

Ses succès au sein d’Équipe Nouveau-Brunswick lors de différentes compétitions l’ont convaincu qu’il pourra tenir son bout dans le football universitaire.

«Je n’arrive pas là en voulant devenir une vedette instantanément. Je vais voir comment ça va aller et m’ajuster en conséquence. Le plus important, c’est de progresser constamment», mentionne Charles Lavallée.

«Mais je ne suis pas inquiet. J’ai déjà joué du football de gros calibre. Je sais à quoi m’attendre et je pense que je vais pouvoir m’adapter rapidement», avance-t-il, faisant allusion à des compétitions comme la Coupe Canada ou l’International Bowl.

«J’ai vraiment hâte de jouer contre des gars de calibre universitaire. Je vais travailler fort pour m’améliorer et devenir un joueur dominant», promet-il.

Le jeune Lavallée ne sera pas en territoire inconnu à l’Université Mount Allison, puisqu’il suivra les traces du joueur de ligne acadien André Goguen.

C’est d’ailleurs lui qui lui a fait récemment visiter le campus.

Il retrouvera également le coordonnateur de l’offensive des Mounties, Gaétan Richard, et l’entraîneur adjoint Chris Hopkins, qu’il a croisé avec Équipe Nouveau-Brunswick.

«J’ai confiance en eux. J’apprécie beaucoup leur style», fait-il remarquer.

Son ancien entraîneur chez les Olympiens, Jonathan Diodati, se réjouit de voir son poulain passer à l’étape suivante.

«Quand il m’a envoyé un message pour m’annoncer la nouvelle, ça m’a réveillé comme un ressort! J’étais vraiment content pour lui», affirme-t-il.

Si Lavallée a considéré l’Université Carleton et d’autres établissements dans l’Ouest canadien, Diodati se dit heureux qu’il ait opté pour une institution près de son Acadie natale.

«C’est une belle nouvelle pour tout le monde, et surtout pour lui. Il mérite tout ce qui lui arrive.»