Une autre gueule de bois pour les Wildcats

La formation 2016-2017 des Wildcats de Moncton est officiellement l’une des pires de son histoire.

La troupe de Darren Rumble a subi une 50e défaite cette saison, s’inclinant 8 à 2 devant le Titan d’Acadie-Bathurst, vendredi soir au Colisée.

C’est la deuxième fois de leur histoire que les Wildcats franchissent ce plateau peu enviable.

En 1996-1997, ils avaient atteint le «sommet» de 52 revers.

Noah Dobson (6e et 7e), Adam Holwell (5e), Rodrigo Abols (17e), Christophe Boivin (42e), Antoine Morand (27e), Daniil Miromanov (22e) et Jeffrey Viel (35e) ont enfilé les buts des gagnants (38-23-6).

Seuls Anthony Wojcik (8e) et Charles Taillon (8e) sont parvenus à déjouer le portier gagnant, Reilly Pickard, du côté des perdants (14-50-3).

À l’autre bout, Matthew Waite a été poivré de 55 tirs…

«On n’était pas content du match qu’on a joué contre le Cap-Breton (un revers de 6 à 4, mercredi soir)», mentionne l’entraîneur Mario Pouliot.

«Ils (les Screaming Eagles) voulaient plus la rondelle que nous. C’était donc important pour nous ce soir d’avoir une bonne préparation et de se placer en mode séries», ajoute-t-il.

«J’ai aimé la façon dont nous avons sorti la rondelle de notre zone en début de match. On avait cinq joueurs fréquemment dans le portrait et on était très rapides à contre-attaquer.»

Le capitaine Jeffrey Viel parlait d’une victoire importante pour la suite des choses.

«C’était deux points importants pour nous, même si on savait qu’on jouait contre Moncton. On voulait jouer un gros match après notre voyage un peu difficile au Cap-Breton», précise-t-il.

«On voulait aussi jouer un gros 60 minutes pour se préparer pour les séries. On a hâte que ça commence», avance le vétéran.

Chez les Wildcats, c’était évidemment le calme plat.

«On n’arrêtera pas d’y croire et on va travailler pendant tout le match. Mais c’est certain que les revirements nous ont fait mal», reconnaissait Anthony Wojcik.

Comme ses coéquipiers, le joueur âgé de 18 ans a bien l’intention de terminer la saison en beauté, samedi contre les Screaming Eagles du Cap-Breton.

«On veut être dans la face de l’autre équipe et on veut montrer qui sont les Wildcats.»

Un ancien Wildcats est venu hanter son ancienne équipe à mi-chemin en première période, alors qu’Adam Holwell est passé à travers de la défensive adverse comme dans du beurre pour lancer le Titan en avant.

Les inconditionnels des hommes en blanc n’avaient encore rien vu puisque Rodrigo Abols et Noah Dobson ont réussi à déjouer Matthew Waite dans les dernières minutes de l’engagement.

Jeffrey Viel et Dobson ont porté l’avance des visiteurs à 5 à 0 avant qu’Anthony Wojcik ne redonne vie aux partisans des Wildcats.

Sauf que l’attaque du Titan avait l’intention de fêter dignement la fête de la Saint-Patrick en troisième période.

Et ce sont les Wildcats qui se sont réveillés avec la gueule de bois.