Finale midget AAA: les Flyers sont dans le pétrin

On se calme tout le monde, le vétéran Dominic Hachey a promis une victoire pour lundi soir!

Les Flyers de Moncton joueront peut-être leur saison dans cette troisième rencontre de la finale qui sera présenté à Saint-Jean.

L’équipe de John DeCourcey a perdu ses deux premiers matchs de la finale de la Ligue de hockey midget AAA du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard face aux Vitos et se retrouve déjà dans une position précaire.

Pas exactement le début de série que les hommes en rouge et noir avaient envisagé il y a quelques jours à peine.

Sauf que c’est loin d’être la panique dans le vestiaire des Flyers, même après le revers de 3 à 2 subi samedi aux mains des Vitos.

«Ce n’est jamais facile de jouer du hockey de rattrapage, mais on sait ce qu’il faut faire pour se sortir de ça et c’est ce qu’on va faire lors du prochain match», raconte le défenseur acadien.

Hachey affirme que les Flyers savent exactement quoi faire pour se sortir du pétrin.

«Je pense qu’il faut simplifier les choses et rester dans le plan de match. On essaie présentement de trop en faire», croit-il.

«Mais j’ai confiance dans cette équipe. Deux parties, ce n’est rien. La série est loin d’être terminée. On a encore du temps.»

Sauf que le numéro 6 reconnaît que la pente vers le championnat de l’Atlantique commence à être un peu plus abrupte.

«C’est vrai qu’on s’est creusé un trou, mais il faut juste en sortir. Nous avons un groupe de  gars passionnés et on n’aime pas perdre», indique l’arrière qui appartient aux Islanders de Charlottetown dans la LHJMQ.

Dominic Hachey va même jusqu’à promettre une victoire lors du troisième match de cette série lundi soir.

«On va sortir avec beaucoup de coeur et on va sortir comme ils ne nous ont jamais vus avant.»

Chez les Vitos, on a évidemment le sourire facile.

«Ce n’est jamais facile de venir gagner des parties ici à Moncton. Les Flyers ont une très bonne équipe et cette série est loin d’être terminée», avance l’entraîneur adjoint Maurice Arseneault.

Mais il faut bien avouer que les Vitos ont fait un pas de géant avec leur victoire de samedi au Centre Superior Propane.

«Pour remporter une série, il faut venir gagner au moins une partie au domicile de notre adversaire et c’est ce que nous avons fait (samedi). C’est vrai qu’on va être chez nous lundi, mais sais-tu quoi? Ils sont déjà venus chez nous et ils ont gagné. Moncton est loin d’être éliminée. Je vous garantis que ça va être une série serrée.»

Après la saison incroyable des Flyers (31-3-1), Saint-Jean faisait figure de négligé.

Ce n’est plus le cas.

«On est peut-être négligés parce que nous avons 11 joueurs âgés de 15 ans dans notre équipe. Mais ce sont des jeunes qui ont beaucoup de caractère et qui veulent gagner. Ils nous surprennent un peu, mais ils se donnent corps et âme à leur équipe», soutient le pilote acadien des Vitos.

Sauf que le vieux routier sait très bien que le champagne doit rester au frais pendant encore quelques jours.

«On se sent mieux d’être en avant 4-0 (la première équipe qui se rendra à huit points sera couronnée), mais cette série n’est certainement pas terminée.»

Le match numéro trois sera présenté au Q-Plex de Quispamsis lundi, alors que les rencontres quatre et cinq auront lieu à Moncton.