Coupe Allan: le rêve de Bouctouche prend fin

Les JC’s de Bouctouche ont tout donné, mais leur voyage à la coupe Allan prend fin en demi-finale.

La troupe de Josh Hepditch s’est inclinée 5 à 2 vendredi face aux puissants Cataracts de Grand Falls-Windsor, une rencontre disputée dans un Centre J.-K.-Irving complètement survolté.

Les amateurs de hockey auront donc droit à une finale entre les Cataractes et les Generals de Lacombe samedi après-midi.

Malgré la défaite, les joueurs des JC’s peuvent sortir la tête haute.

Personne ne donnait cher de leur peau au début de la compétition, mais la formation acadienne a surpris tout le monde en se faufilant jusqu’en demi-finale.

«C’est certain que la fatigue entre en ligne de compte quand on joue trois parties en autant de jours», racontait l’attaquant Ryan Salvis, après la rencontre.

«Mais ce vestiaire est rempli de joueurs qui ont une éthique de travail professionnelle. Tout le monde a tout donné», ajoute celui qui dirigera le Blizzard d’Edmundston l’hiver prochain.

Selon lui, ce sont les petits détails qui ont fait la différence dans ce match de demi-finale entre deux équipes du même calibre.

«On parle de revirements, du manque de tirs au but avec du trafic devant le gardien ou la pression sur leurs défenseurs. Nous avons essayé d’être un peu conservateurs tout au long du tournoi. Malheureusement, nous leur avons laissé trop de bonnes chances de marquer aujourd’hui.»

Malgré tout, le numéro 23 se dit fier de l’effort collectif des JC’s cette semaine.

«Si tu m’avais dit qu’on se retrouverait en demi-finale, en tirant de l’arrière par un seul but après deux périodes contre l’équipe classée numéro un, je ne l’aurais pas cru. On ne peut pas demander plus. Je pense que nous avons surpris pas mal de monde.»

Luc Williams était complètement abattu après la rencontre.

L’ancien des Aigles Bleus avait de la difficulté à retenir ses larmes.

«C’est très difficile. Mais on a rivalisé encore mieux qu’on pensait qu’on allait le faire. C’est sûr qu’on était un peu brûlés physiquement. La plupart des gars ont joué beaucoup de hockey cette semaine», ajoute-t-il.

L’entraîneur Josh Hepditch avait aussi le goût de la lancer des fleurs à ses joueurs.

«Leur effort a été exceptionnel toute la semaine. Nous avons juste manqué un peu de gaz à la toute fin», avance l’ancien joueur des Wildcats.

«Je pense que nous avons complètement gaspillé notre deuxième période après un bon début de match. C’est ce que nous a fait mal.»

Les Terre-Neuviens n’ont pas perdu de temps pour se lancer en avant, un peu plus de deux minutes pour être précis.

Brandon Bussey a converti une passe de l’ancien des Mooseheads de Halifax, Travis Randell.

Mais les partisans des JC’s n’ont pas eu à patienter trop longtemps avant de voir leur équipe revenir dans la rencontre.

Bien alimenté par Bruce Graham, Arron Asham a décoché. Un tir vif qui a trouvé refuge dans la lucarne.

L’avantage numérique a également profité aux Cataracts en deuxième période.

Profitant de l’absence de Bruce Graham, Matt Bragg a habilement fait dévier une passe de Danny Wicks derrière Andrew Flemming pour relancer la troupe de Tom Coolen.

Les Cataracts ont fait mal aux JC’s au début de la troisième période avec une poussée de deux buts.

Le capitaine Jacques Cormier a ravivé l’espoir avec quatre minutes à faire, mais Brandon Roach a clos le débat dans un filet désert.

La finale opposant les Cataracts de Grand Sault-Windsor et les Generals de Lacombe sera présentée samedi à compter de 16h.

La rencontre sera retransmise sur les ondes de TSN.