Nationaux U-18 de curling: «Ça va être amusant» – Justine Comeau

Justine Comeau a toujours affronté des filles plus âgées qu’elle. C’est d’ailleurs pourquoi elle est devenue une des meilleures joueuses de curling de la province. L’athlète de Fredericton sera sans doute un peu dans l’inconnu cette semaine à Moncton, puisqu’elle fera face à des joueuses de son âge pour la première fois de sa vie. C’est donc avec une confiance inébranlable et le couteau (le balai?) entre les dents que l’Acadienne se lance dans le championnat canadien U-18.

On pourrait également mentionner que l’athlète âgée de 18 ans a bien l’intention de marquer l’histoire, puisque c’est la toute première compétition nationale dans cette catégorie.

«C’est la première fois qu’on est les plus vieilles», constate-t-elle avec amusement.

Justine Comeau mènera le quatuor féminin du Nouveau-Brunswick aux Championnats canadiens U-18 de curling, cette semaine à Moncton. – Gracieuseté

«C’est ma dernière année U-18, mais j’ai encore trois années junior. J’ai regardé les photos des autres équipes en ligne et elles ont toutes l’air plus jeunes que mon équipe. Ça fait vraiment bizarre que ça soit enfin nous les plus vieilles», rigole-t-elle.

Justine Comeau et son équipe (Keira McLaughlin, Brigitte Comeau et Emma LeBlanc) reluquent donc vers le podium cette semaine.

C’est cependant avec prudence que la skip du Nouveau-Brunswick parle de ses ambitions et de ses objectifs.

«On ne veut pas rentrer dans la compétition avec un objectif trop élevé. On veut juste voir comment les choses vont aller et faire de notre mieux. On sait qu’il y a beaucoup de bonnes équipes dans les provinces de l’Ouest», fait remarquer celle qui poursuit ses études en administration à l’Université du Nouveau-Brunswick.

Justine Comeau a mérité cette participation au tournoi canadien après avoir remporté le titre provincial, à la fin février à Oromocto.

La première partie d’Équipe Nouveau-Brunswick aura lieu mardi à 15h au Centre Superior Propane face à l’équipe des Territoires du Nord-Ouest. Le deuxième match est prévu à 19h, face à la Nouvelle-Écosse.

Un bon départ sera crucial pour la suite des choses et Justine Comeau le sait.

«Si on peut se rendre jusqu’à la ronde éliminatoire, je dirais que notre tournoi sera un succès», souligne-t-elle.

Si elle affirme que la pression sera omniprésente, pas question de se laisser distraire par la présence des parents et amis qui seront dans les gradins.

«Ça va être amusant, je pense. Ça ne change pas grand-chose sur la glace pour nous autres. On ne connaît pas vraiment les autres équipes, c’est donc difficile de savoir à quoi s’attendre.»

Malgré l’enjeu, Justine Comeau affirme qu’elle aura du plaisir sur la glace cette semaine.

«On va essayer de prendre des moments pour l’apprécier. Mais on veut être sérieux sur la glace et s’assurer de bien performer», s’empresse-t-elle d’ajouter.

L’athlète de Fredericton n’en sera pas à une première expérience sur la scène nationale, elle qui a pris part aux Jeux du Canada à Prince George, en Colombie-Britannique, et aux championnats canadiens U-21 à Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans les deux cas, son équipe avait terminé au pied du podium, au quatrième rang.

«On était extrêmement contente de ces résultats, spécialement au tournoi des U-21 parce que toutes les autres équipes étaient plus expérimentées que nous.»

Afin de gravir une marche de plus, peut-être davantage, Comeau et ses coéquipières n’ont rien laissé au hasard dans leur préparation.

«On s’est entraîné tous les jours. Je veux gagner et je vais faire ce que j’ai besoin de faire. Je suis compétitive de nature. On est là pour bien performer et on va tout faire pour gagner.»

L’équipe de Matthew Magee vise le tour éliminatoire

Matthew Magee en sera à une première expérience au niveau national cette semaine. Même si le défi qui est devant lui sera colossal, le jeune homme âgé de 18 ans aura droit à l’appui de toute sa famille.

«C’est encore plus spécial de pouvoir jouer ici à Moncton. Ça nous donne encore plus de motivation pour bien faire et avoir du succès», souligne l’étudiant au CCNB-Moncton.

«On veut avoir du plaisir et acquérir de l’expérience au niveau national. J’aimerais bien me rendre jusqu’au Brier (le tournoi national senior)», ajoute-t-il.

L’athlète de Moncton dirigera un quatuor qui comprend également Liam Marin, de Saint-Jean, Adam Tracy, de Fredericton et Donovan Lanteigne, de Bathurst.

«Notre premier objectif est de nous rendre jusqu’au tour éliminatoire. Pour y arriver, on doit seulement donner le meilleur de nous-mêmes et jouer comme on est capable de le faire», mentionne le skip d’Équipe Nouveau-Brunswick.

Malgré l’incertitude, Matthew Magee affirme que son équipe vendra chèrement sa peau cette semaine sur la glace du Centre Superior Propane et du Club Curl Moncton.

«Je me sens bien et super excité. Nous sommes prêts. On connait un peu certaines équipes et on sait que le niveau de jeu sera très élevé», avance-t-il.

Même si la tension et le stress vont l’accompagner pendant toute la semaine, le curleur de Moncton ne changerait pas de place avec quiconque.

Le curling, c’est son univers depuis près de 15 ans.

«J’adore la stratégie qu’il y a dans ce sport. On doit se concentrer à 100% sur ce qu’on fait et on oublie tout le reste.»

C’est exactement ce qu’il compte faire durant ce championnat canadien U-18.

Équipe Nouveau-Brunswick amorcera la compétition mardi, en affrontant le Québec (15h) et l’Ontario (19h).