Le Canadien aura l’occasion de prouver sa vraie force de caractère

Claude Julien n’a pas encore connu une séquence de trois défaites depuis son retour dans le giron du Canadien de Montréal, il y a environ deux mois. Mais voilà que ses joueurs sont dans une position où un tel scénario pourrait se réaliser, et ce au pire moment de la saison.

Après avoir pris les devants 2-1 dans sa série grâce à une performance frôlant la perfection dimanche dernier, le Tricolore vient de perdre deux matchs consécutifs. Du coup, il fera face à l’élimination samedi soir, à la suite d’un revers de 3-2 en prolongation contre les Rangers de New York jeudi au Centre Bell.

Les joueurs du Canadien devront donc livrer une prestation semblable à celle qui leur avait permis de vaincre les Rangers 3-1, loin de leurs bruyants partisans, lors du troisième match. Julien les croit capables d’y arriver.

« Si je n’ai pas confiance en mon équipe, je n’ai pas d’affaire ici. Je crois en cette équipe parce qu’elle a démontré plusieurs fois qu’elle pouvait venir de l’arrière et qu’elle comptait sur des joueurs de caractère. »

Par ailleurs, Julien reconnaît que pour prolonger la saison et forcer la tenue d’un septième match lundi prochain au Centre Bell, ces mêmes joueurs devront être capables de fournir un effort constant, du début à la fin. Or, il considère qu’ils ne l’ont pas fait jeudi soir.

« J’ai trouvé qu’on a eu une bonne première moitié de match. New York a semblé prendre le dessus en deuxième moitié. On a marqué quelques buts en première période, mais on n’a pas été capable de garder notre élan en deuxième moitié de match et c’est ce qui nous a fait le plus mal, a d’abord analysé Julien.

« On n’a pas été aussi affamés en attaque qu’on l’était au début. On a gagné nos bagarres le long des rampes, ensuite on a commencé à perdre nos bagarres le long des rampes et c’est eux qui ont pris le dessus. On a peut-être joué 30 minutes du match qu’on avait besoin de jouer », a enchaîné l’entraîneur-chef du Canadien.

Julien sait aussi, sans nommer personne, que certains joueurs doivent produire davantage.

« Pour passer à travers cette situation, nous avons besoin de plus de plusieurs joueurs. Certains joueurs doivent élever le niveau de leur jeu et afficher la confiance et le désir d’être meilleurs. Quand vous perdez des matchs et que vous accusez un recul de 3-2, vous ne pouvez être satisfaits. Certains joueurs doivent en donner davantage, et nous souhaitons que ça se produise. »

Si un joueur du Tricolore ne peut être critiqué pour l’effort fourni, c’est Brendan Gallagher. Le pugnace attaquant a marqué un but, obtenu cinq tirs et a distribué quatre mises en échec.

« Ça fait mal, c’est certain. Lorsqu’une série est égale, on sait tous à quel point le cinquième match prend de l’importance. Nous allons faire face à une situation qui va nous permettre d’en connaître beaucoup sur notre équipe. Si nous avons du caractère, c’est là que la foi va se manifester. Nous verrons ce que nous avons en nous, mais j’ai confiance aux joueurs qui sont ici. Il nous faut trouver un moyen de gagner et le reste suivra. »