Londres verrait bien Blair président de l’UE

LONDRES – Le gouvernement britannique soutiendrait une candidature de Tony Blair à la présidence de l’Union européenne, si le poste de président était créé, a indiqué une ministre britannique mercredi.

Pour que le poste soit créé, il faudrait que le nouveau traité européen – ou Traité de Lisbonne – soit adopté par les 27 pays membres de l’UE.

Quoi qu’il en soit, Londres a d’ores et déjà choisi son candidat. S’il devait se porter volontaire, Tony Blair recevrait un « accueil favorable général », a déclaré mercredi la ministre britannique aux Affaires européennes Glenys Kinnock.

Tony Blair, qui a été Premier ministre de Grande-Bretagne de 1997 à 2007, est actuellement l’émissaire du quartette pour la paix au Proche-Orient (ONU, Etats-Unis, UE, Russie).

Son porte-parole Matthew Doyle s’est contenté de souligner qu' »il n’y a à se porter candidat à rien puisque le poste en réalité n’existe pas ».