Chine: plus d’une centaine d’Africains manifestent autour d’un commissariat de Guangzhou

PEKIN – Plus d’une centaine de ressortissants africains vivant à Guangzhou ont encerclé un commissariat de cette ville du sud de la Chine après la mort d’au moins un vendeur ambulant africain dans un raid de la police chinoise, rapportent de médias chinois, jeudi.

Selon l’agence officielle Chine Nouvelle, les manifestants affirment qu’un Africain est mort dans une bagarre mercredi au cours d’un contrôle d’identité sur le principal marché de Guangzhou. D’autres protestataires affirment que deux personnes ont été tuées dans la bousculade, ajoute Chine Nouvelle.

De son côté, la police de Guangzhou a précisé mercreedi dans un communiqué que deux ressortissants étrangers ont été blessés après avoir sauté de fenêtres du premier étage du marché de vêtements Tangqi alors que des policiers procédaient à un contrôle d’identité. La police n’a pas fait état de décès ni donné la nationalité des blessés.

Les manifestations d’étrangers sont extrêmement rares en Chine. Selon le « South China Morning Post », la plupart de ces manifestants étaient Nigérians. S’appuyant sur des témoignages, le quotidien en langue anglaise basé à Hong Kong précise que ces manifestants ont porté le corps sans vie d’un Nigérian, Emmanul Egisimba, au poste de police pour exiger une explication après la mort de cet homme qui a sauté du premier étage au cours de l’opération de police.

Les manifestants protestaient également contre le refus des autorités chinoises de proroger leur visa en raison du renforcement des mesures de sécurité en prélude aux cérémonies marquant le 60e anniversaire du régime communiste en octobre prochain.

La chaîne câblée de Hong Kong a, elle, rapporté que deux Africains sont morts au cours du raid policier. Elle a montré des images de dizaines d’Africains rassemblés devant le commissariat alors que des centaines de policiers ont été déployés et que le secteur a été bouclé. Les manifestants ont fini par se disperser.

Ni le consulat du Nigeria à Hong Kong ni le service de presse du Parti communiste à Guangzhou n’étaient en mesure de confirmer cette information.

On estime à quelquer 20.000 le nombre d’Africains vivant à Guangzhou exerçant essentiellement la profession de petits commerçants. La plupart d’entre eux vivent dans le secteur du marché.