Sonia Sotomayor se rapproche de la Cour suprême des Etats-Unis

WASHINGTON – Sonia Sotomayor se rapproche de la Cour Suprême des Etats-Unis. La magistrate new-yorkaise, auditionnée depuis lundi par la Commission judiciaire du Sénat, a pour la première fois reçu le soutien public vendredi de Républicains de la haute assemblée.

Sonia Sotomayor a été nommée en mai dernier par le président Barack Obama. Si sa nomination est confirmée par le Sénat, ce qui apparaît de plus en plus probable, elle deviendra la première juge hispanique de la Cour Suprême, la plus haute instance judiciaire américaine.

Richard Lugar, figure de proue des républicains au Sénat, a annoncé vendredi qu’il voterait pour Sonia Sotomayor, estimant qu’elle était « clairement qualifiée pour servir à la Cour Suprême ». Les quatre jours d’audition devant la Commission judiciaire du Sénat ont montré ses qualités et son « tempérament judiciaire », a-t-il expliqué. Le sénateur Mel Martinez, élu de Floride qui compte une très forte communauté hispanique, a lui aussi déclaré qu’il se prononcerait pour la magistrate.

Les sénateurs sont chargés de déterminer si Sonia Sotomayor est apte à occuper un poste crucial: créée en 1789, la Cour suprême des Etats-Unis possède une double compétence en étant à la fois la plus haute instance judiciaire du pays et le dernier interprète en matière de constitutionnalité des lois et des décisions du président américain. Elle joue un rôle-clé en statuant sur de grands débats de société comme le droit à l’avortement, la peine de mort ou le port d’armes.

Le chef des républicains siégeant à la commission judiciaire du Sénat, a dit s’attendre, pour sa part, à ce que la nomination de Mme Sotomayor soit approuvée d’ici la suspension des travaux, en août.

M. Sessions, qui juge Mme Sotomayor partiale, a cependant fait savoir qu’il ne chercherait pas à bloquer sa nomination. Il a ajouté qu’il ne s’attendait pas à ce qu’un autre républicain le fasse. Les démocrates, quant à eux, sont majoritaires au Sénat et peuvent empêcher les républicains de bloquer sa nomination.

Sonia Sotomayor doit succéder au juge David Souter qui a pris sa retraite. Elle deviendrait alors la deuxième femme de la cour suprême actuelle aux côtés de Ruth Bader Ginsburg.

La Cour suprême est composée de neuf membres, huit juges et un président (chief of Justice), qui sont nommés à vie par le président des Etats-Unis, avec l’accord du Sénat. Ils peuvent être destitués après jugement par le Congrès selon la même procédure d' »impeachment » qui s’applique au président des Etats-Unis, ce qui n’est jamais arrivé à aucun juge de la Cour suprême. En revanche, les juges peuvent démissionner notamment pour partir à la retraite.