Les Ouïghours du Kazakhstan manifestent en signe de solidarité

ALMATY, Kazakhstan – Plus de 5.000 Ouïghours kazakhs ont manifesté dimanche à Almaty, principale ville et capitale commerciale du Kazakhstan, protestant contre la répression chinoise des manifestations ouïghoures au Xinjiang.

C’était la plus importante manifestation de solidarité dans les anciennes républiques soviétiques, où vivent quelque 500.000 Ouïghours, depuis le 5 juillet et les émeutes à Urumqi, qui auraient fait près de 200 morts, selon Pékin.

La plus grande partie de la diaspora ouïghoure d’Asie centrale descend des réfugiés ayant fui le Xinjiang pendant la conquête chinoise de la région, dans les années 1870.

Les Ouïghours sont environ 300.000 au Kazakhstan, ce qui en fait la population la plus importante hors de Chine. Cette communauté avait jusqu’ici hésité à manifester, craignant une répression similaire de la part des autorités kazakhes.

Des bus avaient été affrétés pour amener les manifestants des quatre coins de l’immense Kazakhstan jusqu’à Almaty, où nombre d’entre eux brandissaient des drapeaux bleu pâle, couleur de la république séparatiste ouïghoure du Turkestan oriental qui exista brièvement en Chine dans les années 1930. Les manifestants se réjouissaient également d’une première « historique », les autorités kazakhes ayant autorisé la manifestation pour la première fois.

Des milliers de personnes ont manifesté à Istanbul, en Turquie, solidaire des souffrances de cette ethnie turcophone et musulmane.