Tour de France: Contador décroche la 15e étape et le maillot jaune

VERBIER, Suisse – Alberto Contador a frappé un grand coup dans les Alpes, dimanche. Grand favori, l’Espagnol a remporté en se détachant du peloton la 15e étape du Tour de France cycliste, au terme du trajet de 207,5km entre Pontarlier et Verbier, dans les Alpes suisses. Il s’est ainsi emparé du maillot jaune.

Le vainqueur du Tour en 2007, arrivé seul après une attaque à 5,5 km de l’arrivée, a terminé avec plus d’une minute et demie d’avance sur son coéquipier et rival d’Astana, l’Américain Lance Armstrong. Il le devance désormais de 1:37 au classement général, le Britannique Bradley Wiggins (Garmin) suivant à 1:46.

Se disant « très heureux » de sa victoire, Contador, 26 ans, a expliqué sur France-2 sa tactique dans l’ascension du col de Verbier. Ce dernier est « pas très long, mais on a commencé très rapidement et j’ai pu faire ce que je voulais pour faire la différence », en attaquant à l’approche de l’arrivée.

Confiant avoir « souffert », Armstrong a reconnu que Contador était le plus fort, laissant entendre qu’il ne pourrait désormais plus revenir sur lui.

« Il a démontré qu’il était le meilleur aujourd’hui », a convenu le septuple vainqueur du Tour.

L’étape a été marquée par une échappée aux environs du kilomètre 80, avec un groupe d’une dizaine de coureurs dans lequel on remarquait le Suisse Fabian Cancellara (Saxo Bank), l’Espagnol Mikel Astarloza (Euskaltel), les Français David Moncoutié (Cofidis) et Pierrick Fédrigo (Bouygues Télécom), le vainqueur de la neuvième étape à Tarbes.

Passé le col des Mosses (2e catégorie), seul grosse difficulté jusque là, le peloton mené par les Liquigas et Astana a accéléré la cadence à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, réduisant rapidement l’écart avec les échappés, qui avaient compté jusqu’à 4:40 d’avance.

A 22 km du terme, le jeune Slovène Simon Spilak (Lampre) a pris la clé des champs et entamé seul la redoutable ascension de 8,8 km vers la station de Verbier, classée en 1ère catégorie avec des pentes à 7,5% en moyenne.

Fatigué, Spilak a été rejoint à 6 km de l’arrivée, alors que le Luxembourgeois Andy Schleck (Saxo Bank), Armstrong et Contador ont pris les commandes. Moins d’un kilomètre plus tard, Contador plaçait une attaque qui laissait son rival texan sur place. Derrière, Schleck faisait l’effort de suivre, devant des cyclistes tels que Carlos Sastre, Andreas Kloden, Vincenzo Nibali et Wiggins.

Après une journée de repos lundi, le peloton disputera deux nouvelles étapes alpines, avant notamment un contre-la-montre individuel jeudi à Annecy, jeudi, puis l’ascension du Mont ventoux, samedi. Le Tour 2009 prendra fin dimanche prochain à Paris.