Kouchibouguac: des expropriés attendus en grand nombre

KOUCHIBOUGUAC – Les troisièmes retrouvailles des résidants expropriés du Parc national Kouchibouguac auront lieu dimanche à la plage Callanders, située dans le parc. 

Après avoir accueilli plus de 300 personnes en 2007 et 500 en 2008, la réunion des anciens résidants au Parc national Kouchibouguac devrait attirer encore plus de monde cet été, croit la coordonnatrice, Docile Cormier.
«Les gens aiment se rencontrer. Ça fait du bien. Certains ne se sont pas vus depuis 20 ou même 40 ans. À l’époque, nous étions jeunes. Maintenant, nous sommes grands-parents», a raconté Mme Cormier, qui demeurait à Fontaine.
Après la tenue des deuxièmes retrouvailles, les organisateurs prévoyaient que la grande réunion serait effectuée tous les deux ans.
La popularité de l’événement n’a toutefois pas donné le choix aux responsables – maintenant le groupe Amica (organisme à but non lucratif) – de revenir encore une fois cet été.
«Nous avons reçu beaucoup d’appels et nous avons décidé d’organiser une troisième réunion de suite. Il y a tellement d’intérêt pour ces retrouvailles. Certains qui habitent au loin ont géré leurs vacances pour être ici», a fait savoir Mme Cormier. 
Parmi les nouveautés de la troisième édition, trois expositions mettant en vedette les anciennes écoles de Guimond Village, Claire-Fontaine et Saint-Olivier seront présentées à la plage Callanders.
Il y aura également un plancher sur lequel prendront place des danses carrées, permettant ainsi aux participants de se divertir. 
«Ce n’est pas vraiment ouvert au public en général. C’est plutôt réservé pour les anciens des communautés et leurs amis», a indiqué la coordonnatrice, soulignant qu’une grande tente a été installée pour l’événement.
Musique produite par des artistes locaux, jeux de fer à cheval et de washers et hockey sur gazon pour les enfants figurent également parmi les activités au programme.
Les retrouvailles, qui débutent à 11h, prendront fin à 19h.

Panneaux
Depuis un certain temps, un comité a été mis en place afin que les anciennes communautés résidantes dans le Parc national Kouchibouguac soient identifiées avec des panneaux.
Selon la coordonnatrice des retrouvailles, rien n’est encore coulé dans le béton.
Les organisateurs décideront après la journée de dimanche si une quatrième édition des tetrouvailles sera présentée en 2010.

En bref… Créé en 1969, la Parc national Kouchibouguac a entraîné l’expropriation de 250 familles totalisant 1200 personnes…