L’odyssée de l’aviation racontée à Fredericton

FREDERICTON – «Traverser notre superbe pays à 5000 pieds dans les airs te permet d’observer les sites merveilleux que le Canada offre d’un point de vue qui n’a pas son pareil.»

C’est en ces termes qu’Anthony Nalli a décrit l’aventure qu’il vit depuis 10 jours alors qu’en compagnie de près d’une centaine d’autres aviateurs, il traverse le Canada pour marquer le 100e anniversaire du premier vol motorisé au pays.
M. Nalli, comme tous les autres qui font partie de cette tournée pancanadienne, est un véritable passionné de l’aviation. Plusieurs centaines de personnes se sont présentées à l’Aéroport international de Fredericton, hier, pour voir de plus près les petits aéro­nefs et pour discuter avec les pi­lotes.
La tournée, qui se termine à Sydney, demain, fera l’objet d’émissions de télévision et de documentaires sur l’aviation. M. Nalli prépare une série qui s’appellera The Aviators, portant sur les avions, les pilotes et des histoires portant sur l’aviation, tandis que John Lovelace, l’organisateur de la tournée, prépare un documentaire sur les 100 ans de l’aviation.
«Nous voulons montrer une image positive de l’aviation et de l’importance de cette industrie pour le public», a mentionné M. Nalli.
Devin Lund est le vidéaste attitré pour le documentaire de M. Lovelace.
«Nous tentons de montrer le côté humain de l’odyssée et les défis que rencontre l’organisation à prendre 100 avions et de les faire traverser le pays d’un bout à l’autre», a expliqué M. Lund.
Fredericton est l’une des huit villes sur l’itinéraire. M. Lovelace a mentionné qu’il s’en est fallu de peu pour que la tournée passe au-dessus de Fredericton en raison du mauvais temps qui a frappé l’Ontario et le N.-B., samedi.
«Nous avons eu une petite fenêtre de trois heures à Brampton qui nous a permis de décoller. Aussitôt que nous étions dans les airs, 80 avions, le temps est revenu très mauvais à Brampton, et c’était déjà mauvais à Fredericton. Mais, heureusement, il y a eu des éclaircies et nous avons pu arriver ici. Il y a quelqu’un qui nous surveillait là-haut», a expliqué M. Lovelace.
Les avions reprennent le ciel aujourd’hui à destination de la dernière étape du voyage, Sydney, en Nouvelle-Écosse.
«Nous allons être impliqués dans la nouvelle appellation de l’aéroport de Sydney, qui deviendra l’aéroport John-McCurdy (pilote du Silver Dart) et nous irons à une importante cérémonie à Baddeck (là où a eu lieu le premier vol motorisé)», a mentionné M. Lovelace.
Les émissions de télévision seront diffusées cet automne et en 2010 sur différentes chaînes canadiennes et américaines.