Déportation des Acadiens: le gouvernement du Canada souligne l’anniversaire

OTTAWA – Le gouvernement du Canada commémore ce mardi l’anniversaire du début de la Déportation des Acadiens, le 28 juillet 1755.

Le ministre du Patrimoine canadien, James Moore, écrit dans un communiqué que cette journée de commémoration de ce qui est aussi appelé le Grand Dérangement est une occasion pour les Canadiens de se rappeler du courage et de la ténacité dont ont fait preuve les Acadiens pour assurer la survie de leur communauté, de leur culture et de leur langue.

La déportation s’est poursuivie jusqu’en 1763, ayant donc duré à peu près huit ans. Des Britanniques sont venus chercher les Acadiens chez eux avant de les diviser par groupes d’âge et de sexe, puis embarqués de force sur des navires.

On les a éparpillés le long de la côte de l’Atlantique. Certains ont été accueillis, d’autres pas, tandis que d’autres ont été expulsés en Angleterre.

Le ministre Moore affirme que son gouvernement connaît le dynamisme et l’ardeur de tous ceux et celles qui continuent de travailler sans relâche à l’essor de la communauté acadienne. Il affirme que les Acadiens sont une source de fierté et d’inspiration pour tous les Canadiens.

Il invite les Canadiens à profiter de la Journée de commémoration du Grand Dérangement pour en apprendre davantage sur l’histoire des Acadiens, leurs symboles, leurs institutions et leur apport à la culture.