Pékin et Washington d’accord pour oeuvrer à un système financier « stable » et « plus équilibré »

WASHINGTON – Les Etats-Unis et la Chine sont convenus de la nécessité d’oeuvrer pour « un système financier stable et fort qui contribuera à une croissance mondiale plus équilibrée », a déclaré mardi à Washington le secrétaire américain au Trésor Timothy Geitner.

« Nous pouvons bâtir une réponse commune à la crise financière mondiale en continuant à fournir une direction constructive et soutenir les institutions travaillant à la stabilité », a-t-il ajouté au deuxième et dernier jour de la nouvelle session du « dialogue économique et stratégique » entre Washington et Pékin.

La sortie de récession, les relations économiques entre les deux pays et les questions de sécurité sont notamment être au coeur des entretiens. Washington et Pékin ne seront sans doute pas « d’accord sur tout » mais progressent en vue d’une plus grande coopération, a noté lundi le président américain Barack Obama. Les Etats-Unis et la Chine posent « brique par brique les fondations d’une meilleure relation », a de son côté déclaré Hillary Clinton.

Les Etats-Unis figurent parmi les principaux partenaires économiques de la Chine, et réciproquement. Mais la relation est déséquilibrée, le commerce américain étant très largement déficitaire par rapport à la Chine. Selon l’Institut de politique économique, un cercle de réflexion (think tank) américain, la Chine compte pour 83% du déficit commercial des Etats-Unis (hors produits pétroliers), contre 26% en 2000.

Ces questions délicates étaient évoquées lors des discussions à huis clos, ont expliqué des responsables américains et chinois, qui disent ne pas s’attendre, au-delà des déclarations et communiqués consensuels, à des progrès significatifs sur la question.