Triplé pour Nancy Breau

CARAQUET – Triplé pour Nancy Breau, qui a été sacrée dans la catégorie auteur-compositeur-interprète, hier soir, au 41e Gala de la chanson de Caraquet. Elle est également repartie avec le prix Coup de cœur de la ChantEauFête de Charlevoix et le prix auteur-compositeur – chanson primée.
La jeune femme de Gauvreau, dans la Péninsule acadienne, a interprété avec efficacité deux compositions, Dans mes prières et Être femme. L’auteure-compositrice-interprète a en outre séduit le jury avec sa composition Une seule âme.
Nancy Breau a une fois de plus démontré, hier soir, qu’elle avait le don de transposer des thèmes parfois lourds en des mots légers, adoubés de notes galopantes. Nul doute que l’auteure-composi­trice-interprète fera sa marque, au cours des prochaines années, dans le paysage musical acadien, que ce soit comme auteure-compositrice accessible ou comme parolière caméléon, capable de se fondre dans plusieurs univers.
Coup de coeur du public
Doublé pour André-Philippe Paulin, qui a remporté le prix interprète et le prix Coup de cœur du public. Le jeune homme de Tracadie-Sheila a poussé l’ori­ginalité jusqu’à faire renaître une chanson du répertoire acadien que l’on croyait disparue, Le Blues du Câgou, de Florient Chiasson. L’interprète nous en a offert une version surprenante, sensible et bien dosée. Il a par la suite interprété Je suis malade, de Serge Lama, qui lui a valu un accueil enthousiaste du public.
Notons qu’André-Philippe Pau­lin sauve en quelque sorte «l’honneur» des gars. Aucun finaliste masculin n’avait été sacré lauréat au Gala de la chanson depuis 2004.
L’animation était assurée cette année par la comédienne et chroniqueuse à la radio de Radio-Canada, Janie Mallet.
L’animatrice a mené la soirée de main de maître, se permettant quelques brins d’humour lors de la présentation de chacun des finalistes.
Elle a également fait découvrir aux quelque 1000 personnes ses talents de chanteuse, pour «faire partie de la gang» et surtout pour présenter les musiciens, le tout non sans nervosité, coiffée d’un chapeau de cowboy à fleurs. Une interprétation honorable…
Les finalistes et leurs professeurs ont eux aussi offert un numéro spécial bon enfant pour remercier les commanditaires du Gala de la chanson. Un numéro qui a fait bien rire le public.
Quelques artistes étaient in­vités en outre à se produire sur scène, dont Émilie Bernard, lauréate 2008 du Gala de la chanson dans les catégories auteur-compositeur-interprète et prix Coup de cœur de la ChantEauFête de Charlevoix.
La jeune femme a livré une prestation à la hauteur de son ta­lent, interprétant sa chanson Entre chien et loup avec tout le mordant dont elle avait d’ailleurs fait preuve l’an dernier.
Christian Kit Goguen a quant à lui livré sur scène deux des trois compositions en nomination dans la catégorie chanson pri­mée: Emporte-moi, de Raphaël Butler, et Une seule âme, de Nancy Breau. Annie Blanchard a quant à elle interprété Rien que pour te dire, de Mathieu Mallet.
La marraine du Gala de la chanson a également offert au public deux de ses chansons au cours de la soirée: Si je m’égare et Je te laisse.
En plus de leurs trophées, les lauréats du Gala de la chanson repartent avec des bourses tota­lisant plus de 7000 $.