Cinq roquettes tombent sur Kaboul, un enfant blessé

KABOUL – Cinq roquettes sont tombées sur Kaboul mardi, faisant selon la police au moins un blessé, un enfant, une attaque rare contre la capitale afghane et qui survient à trois semaines des élections présidentielles.

L’une des cinq roquettes a atteri à proximité de l’ambassade américaine, d’après des officiers de l’armée afghane. Celle qui a blessé l’enfant est tombé sur un voisinage résidentiel, d’après le chef de la police criminelles à Kaboul Said Abdul Ghafar.

Le reporter d’Associated Press sur place a entendu les détonations des projectiles, mardi, au levée du jour, dans l’est de la capitale afghane. Des tirs d’armes plus légères ont suivi, à l’heure de la prière du matin, mettant les forces de sécurité en alerte, d’après un habitant, Ismael Khan.

Les attaques semblaient initialement concentrées sur le secteur 9, proche de l’aéroport international, d’après le témoignage anonyme d’un membre de la police.