Hijab: le No2 d’Al-Qaïda renouvelle sa menace sur la France

LE CAIRE – Ayman al-Zawahiri, le No2 d’Al-Qaïda, s’en est violemment pris à la France pour son hostilité à l’égard du voile islamique, assurant qu’elle « va payer pour tous ses crimes ».

Dans un enregistrement vidéo rendu public lundi par le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE, al-Zawahiri répondait à une question sur la prise de position Nicolas Sarkozy sur le port de la burqa dont le président français a estimé qu’elle n’était « pas la bienvenue » en France.

« Napoléon avait lancé en 1779 sa célèbre promesse faite aux Juifs de les soutenir dans leurs efforts de prendre le contrôle de la Palestine, les soldats français sont entrés à cheval dans al-Azhar en piétinant le Coran, la France a combattu l’Islam et les Arabes en Algérie, la France a fourni à Israël son réacteur nucléaire, la France combat les musulmans en Afghanistan et la France combat le hidjab. La France paiera le prix pour tous ces crimes avec la volonté de Dieu », a averti Ayman al-Zawahiri.

Le 30 juin dernier, le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abou Moussab Abdoul Wadoud, avait promis de « se venger de la France » dans une déclaration diffusée sur des sites islamistes en réaction aux propos du président Nicolas Sarkozy, selon lequel la burqa, ou niqab, tunique recouvrant entièrement la tête, le visage et le corps, « ne sera pas la bienvenue sur le territoire de la République ».

Dans son appel à la vengeance, intitulé « France, mère de tous les maux », Abou Moussab Abdoul Wadoud affirmait vouloir agir « pour l’honneur de nos filles et de nos soeurs ».

Le 22 juin, devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles, le président français avait déclaré que la burqa constituait un signe « d’asservissement » de la femme et ne serait « pas la bienvenue » en France.

Le lendemain, la conférence des présidents de l’Assemblée nationale avait décidé la création d’une mission d’information sur le port de la burqa et du niqab en France.