La Fédération internationale de tennis fait appel de la suspension de Gasquet

LONDRES – La Fédération internationale de tennis (ITF) a fait appel jeudi auprès du Tribunal arbitral du sport de la décision de suspendre Richard Gasquet de toute compétition pour une durée de deux mois et demi à la suite d’un contrôle positif à la cocaïne.

Les juges du tribunal indépendant de l’ITF avaient estimé le mois dernier que le sportif français bénéficiait de « circonstances exceptionnelles et probablement uniques » pour décider d’une sanction relativement légère.

Gasquet, qui a toujours proclamé son innocence, avait évoqué une contamination accidentelle lors d’une soirée à Miami, après laquelle il avait été contrôlé positif à la cocaïne. L’ITF avait réclamé une suspension de deux ans, dans le cadre des sanctions prévues par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

« L’ITF peut confirmer que, conjointement avec l’AMA, elle a fait appel auprès de la Cour d’arbitrage du sport de la décision du tribunal indépendant dans l’affaire Richard Gasquet », a annoncé l’ITF dans un communiqué, se refusant à faire des commentaires supplémentaires.

Le Français avait été suspendu à titre provisoire dès l’annonce de son contrôle positif en mai, ce qui l’a empêché de participer à Roland-Garros et à Wimbledon.