Les syndiqués de Fraser refusent de plier

EDMUNDSTON – Les travailleurs syndiqués de Fraser Papers ont rejeté à 54 % les concessions souhaitées par la compagnie dans son plan de relance de l’usine d’Edmundston. Le département de pâte sulfite devrait donc cesser définitivement son fonctionnement, ce qui affectera près de 200 emplois, selon les dirigeants de l’entreprise.

Un total de 264 travailleurs (143 pour, 121 contre), soit 84 % des employés syndiqués, se sont prononcés sur la nouvelle offre de la compagnie, jeudi soir, qu’ils ont rejetée dans un vote serré.
Le directeur de l’usine d’Edmundston, Robert Dufresne, a laissé entendre que la compagnie continuera à fonctionner uniquement avec son département de pâte mécanique et sa cogénératrice.
«Nous avons un bout de chemin de fait puisque nous fonctionnons avec ces deux départements depuis le mois de juin. Nous avons des ultimatums à rencontrer avec nos fournisseurs et nos clients pour établir des ententes stables à long terme. À partir de cette décision, nous allons prendre les actions qui s’imposent», a commenté M. Dufresne, hier soir.
L’usine d’Edmundston fonctionne actuellement avec environ 125 travailleurs. Ce nombre pourrait descendre à 80 employés dans l’avenir avec une dizaine d’occasionnels, a dit M. Dufresne.

Plus de détails dans l’édition de vendredi de L’Acadie NOUVELLE.