SAINT-QUENTIN –  L’Association acadienne et francophone des aînés et aînées du Nouveau-Brunswick exige la mise en place d’une politique pour la livraison de services bilingues dans les foyers de soins et les soins à domicile dans le secteur privé.
 

Contrairement aux établissements gouvernementaux, les foyers de soins privés ne sont pas tenus d’offrir des services bilingues dans leurs établissements.

— Plus de détails dans les éditions électronique et papier de l’Acadie Nouvelle du 19 septembre.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle