Dieppe lève le ton

DIEPPE – La ville de Dieppe exige sa juste part du gouvernement provincial dans la réfection de son réseau routier provincial.

Au cours des six dernières années, la cité acadienne n’a reçu que 325 000 $ pour la réfection de ses routes. À titre comparatif, Moncton a reçu 1 million $ et Riverview, 500 000 $.

La Ville demande au gouvernement provincial de faire ses devoirs et d’investir dans le projet de restauration de l’avenue Amirault dont la dernière réfection date de 1985.

Plus de 22 000 voiture circulent quotidiennement sur l’avenu Amirault – un tronçon qui fait partie du réseau routier provincial.

Selon la Ville, le gouvernement aurait récemment refuser de partager les coûts d’une étude de 100 000 $ pour résoudre les problèmes d’inondations qui affligent ce secteur.

Les élus de Dieppe demandent donc pour une réforme du financement afin que la ville reçoive plus d’argent des impôts fonciers pour réaliser d’avantage de projet routier.