Un artiste remarquable

TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR – La 44e Foire d’Automne, parrainée par PAPEDA (Port-au-Port Economic Development Association), a eu lieu au centre Our Lady of Mercy à Port-au-Port Ouest en fin de semaine, les 1er et 2 octobre 2011. On pouvait y trouver des produits alimentaires, artisanaux et artistiques, des animaux de la ferme ainsi que des propositions d’activités familiales.

Dominic Drew, peintre, dessinateur et sculpteur résidant à Stephenville y a exposé ses œuvres.

Dominic est originaire de Conne River. Sa famille a déménagé à St. Albans alors qu’il avait 17 ans. Il a travaillé pendant six ou sept ans à la compagnie minière IOC au Labrador, et plus de 25 ans à l’usine de papier Abitibi-Consolidated, jusqu’à la fermeture de celle-ci en décembre 2005. C’est ensuite qu’il a pu se consacrer à sa passion: les arts plastiques.

Dominic a toujours adoré dessiner des portraits. Pour lui ce n’est pas seulement un passe-temps, c’est une passion. Tout récemment, inspiré par un autre artiste de sa famille, il est aussi devenu sculpteur.

Il explique : «Mon petit frère Clyde est un sculpteur très respecté. Il réalise des sculptures sur bois d’orignal. Je l’observais attentivement quand il sculptait et j’ai finalement essayé ma première sculpture il y a environ quatre ans.»

Il est difficile de croire que Dominic Drew n’est sculpteur que depuis si peu de temps. Ses baleines en bois d’orignal sont réalisées avec beaucoup de détails et de mouvements. Ses poissons, ses aigles, ses canards et autres animaux sont également très impressionnants.

Les prix de ses œuvres originales sont variés, allant de 10 $ pour des pendentifs en bois d’orignal jusqu’à 75 $ pour des sculptures de moyenne taille. Dominic Drew n’est certainement pas rémunéré en proportion de toutes les heures passées à fabriquer ses œuvres, mais, dit-il, ce n’est pas important: ce qui compte, c’est l’amour de ce travail.

«Je peux voir dans chaque bois son potentiel artistique. Je dessine et je découpe la forme de l’animal, puis je me sers d’une meuleuse d’angle et d’un outil rotatif Dremel pour ajouter les détails. Ensuite, il faut sabler et polir la sculpture. Un porte-clefs peut demander quelques heures de travail, et une sculpture plusieurs jours.»

Dominic a apprécié sa première année à la Foire d’Automne, et il prévoit de revenir l’année prochaine. Si vous souhaitez commander une de ses œuvres, vous pouvez téléphoner au 709 643-4973.

-Pour d’autres nouvelles de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador, consultez le site web du journal Le Gaboteur.