Moncton honore trois citoyens émérites

MONCTON – Trois personnalités ont été intronisées au sein de l’Ordre de Moncton, hier soir, à l’hôtel de ville de Moncton.
Thea Borlase, une passionnée des arts qui a notamment été gestionnaire et chroniqueuse artistique pour Radio-Canada (CBC), s’est dite honorée par cette récompense prestigieuse.
Elle en a profité pour parler de son amour pour l’Université de Moncton.
«C’est très émouvant de remporter cette distinction, j’ai servi le peuple de Moncton toute ma vie par les arts, le théâtre et la musique. Les gens de Moncton, ce sont des personnes extraordinaires avec qui je travaille et avec qui je parle. Je suis très contente d’avoir cette médaille ici, chez nous!»
Reuben Cohen, un entrepreneur, un philanthrope et un avocat réputé, a raconté longuement et avec humour son attachement pour la ville de Moncton, lui qui est un fils d’immigrant.
«Moncton a une place spéciale dans mon coeur. Je suis né et j’ai grandi ici, c’est ma maison! J’ai eu toutes sortes de récompenses dans ma vie, mais celle-là c’est la meilleure!»
Maurice Henri, photographe et travailleur humanitaire a aussi été très ému en parlant de son défunt père.
«C’est grâce à mon père que j’ai choisi ce métier. Le travail que je fais, ce n’est pas pour recevoir des prix et des reconnaissances, mais maintenant ça me touche. Ça me donne des ailes pour continuer!»
L’Ordre de Moncton est déterminé chaque année par un comité de sélection qui choisit des personnalités qui ont marqué la ville de Moncton.