Moins de chasse-neige sur les routes

FREDERICTON – Le gouvernement du Nouveau-Brunswick entend économiser 4 millions $ en apportant des changements au programme provincial de déneigement.

Le ministère des Transports va réduire de 5 % sa flotte de chasse-neige en mettant au rencart 21 d’entre eux. Il compte également réduire ses effectifs en procédant principalement par attrition.

Il y aura aussi une surveillance plus rigoureuse de l’épandage du sel de voirie.

Il n’y aura pas de déneigement sur les nouveaux chemins privés. Toutefois, le ministère protégera les droits acquis des propriétaires qui ont déjà ce service.

De plus, dès 2013, le ministère des Transports ne déneigera que les chemins privés et routes publiques qui comptent moins de trois résidences.

Le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Claude Williams, estime que la province doit se doter de services de déneigement à la mesure de ses moyens.

«Le Nouveau-Brunswick est une petite province disposant de ressources limitées», a-t-il déclaré.

«Il n’est plus possible de faire les choses comme avant. Nous devons mettre l’accent sur la création d’un modèle de prestation durable et efficace des programmes et des services. En appliquant rigoureusement nos politiques, nous réaliserons des économies importantes pour les contribuables tout en nous assurant de fournir les services de manière juste et équitable dans l’ensemble de la province», a renchéri le ministre.

Le ministre a expliqué que ces décisions ont été prises à la suite d’un examen stratégique.

«Dans le cadre d’un examen stratégique, nous avons examiné des aspects comme nos politiques sur les routes qui doivent être déneigées, l’établissement d’un meilleur ordre de priorité pour le déneigement et l’utilisation du sel de voirie. Nous avons constaté qu’une meilleure application de nos politiques et de nos lignes directrices et la mise en place d’une flotte de chasse-neige efficaces se traduiraient par une économie de 4 millions $ par année pour les contribuables», a indiqué Claude Williams.