Pas d’exception pour les enseignes Pattison

DIEPPE – Le maire de Dieppe, Jean LeBlanc, a rencontré jeudi un responsable d’une entreprise de panneaux-réclames qui a enfreint à plusieurs reprises l’arrêté sur l’affichage bilingue obligatoire.
La rencontre a eu lieu à la demande de la direction des enseignes Pattison, qui est propriétaire de la majorité des panneaux-réclames qui se trouvent dans les limites de la ville.
L’arrêté, adopté en mai 2010, stipule que les commerçants qui changent leurs affiches extérieures doivent accorder une place prédominante au français. Les nouveaux commerçants sont assujettis à la même règle.
Le conseil municipal avait accordé une période de grâce de 15 mois aux commerçants pour qu’ils se familiarisent avec la nouvelle réglementation et s’y conforment. Or, au moins 80 contraventions ont été émises depuis la fin du délai, le 8 septembre. La grande majorité des amendes sont reliées aux panneaux-réclames.
Lors de sa rencontre avec le maire, le responsable de l’entreprise Pattison aurait énuméré les difficultés qu’ont ses clients à respecter le règlement.
Selon la directrice des communications de la Ville de Dieppe, Isabelle LeBlanc, la rencontre a été cordiale, mais le maire a clairement fait comprendre que l’arrêté n’allait pas être modifié. Le responsable de la compagnie se serait alors engagé à fournir des efforts supplémentaires pour s’y conformer.