Plus de 14 500 plantes de mari saisies au N.-B.

FREDERICTON – La GRC a saisi près de 14 500 plantes de marihuana au Nouveau-Brunswick depuis le mois d’août cette année.

C’est ce qu’affirme le service policier dans un récent communiqué dans lequel on apprend que ces plantes auraient permis de produire plus de 7 millions de cigarettes de marihuana.

La majorité des perquisitions ont été effectuées dans des plantations de marihuana d’envergure. Cependant, à l’approche de l’hiver, les policiers s’attendent à ce que la production intérieure de marihuana augmente, ce qui représente un danger important pour les secteurs où sont situées ces installations.

« En plus des risques d’incendie et d’exposition à des produits chimiques toxiques, les activités criminelles qui s’y déroulent augmentent les risques de violence dans le quartier », a avancé le surintendant Guy Rook.

C’est pourquoi la GRC encourage quiconque soupçonnant des activités liées à la production de marihuana dans son quartier à communiquer avec la police ou avec Échec au crime.

« La GRC tente continuellement d’empêcher que de la marihuana soit produite et vendue au Nouveau-Brunswick. Notre but est d’empêcher le crime organisé de faire des profits grâce à la vente de drogues illégales et de causer du tort à la collectivité », a déclaré le surintendant Rook.

En novembre, la GRC a par ailleurs exécuté un mandat de perquisition dans une résidence de Cap-Pelé où de la cocaïne, de la marihuana et des comprimés d’amphétamine ont été trouvés.